Le natif de St. Albert met ses compétences à l’épreuve pour la nouvelle saison de Top Chef Canada


Lorsque Lindsay Porter grandissait à St. Albert, elle n’avait aucun intérêt particulier à poursuivre une carrière culinaire. Bien qu’elle ait cuit et cuisiné avec sa mère dans la cuisine familiale, Porter dit que ce n’est que lorsqu’elle a suivi le programme d’arts culinaires de deux ans du NAIT après le lycée qu’elle a eu un avant-goût – littéralement – de ce qui allait arriver. Et ce qui allait arriver pour la chef maintenant âgée de 36 ans comprenait des voyages dans le monde, l’ouverture de son propre restaurant à Edmonton (avant la pandémie) et la participation occasionnelle à des concours de cuisine à la télévision.

Alors qu’elle se prépare à laisser les Canadiens voir comment elle s’en sort lors de la prochaine saison 10 de Top Chef Canada, Porter est de retour à son poste de chef exécutif au The Common Restaurant d’Edmonton, un salon gastronomique du centre-ville.

« Je vois ces émissions comme une aventure ; une façon de sortir de ma zone de confort », déclare Porter, qui reconnaît qu’il s’agit d’une industrie stressante, avec de longues heures et une mentalité de travail à la maison. Pour recharger ses batteries, Porter attend avec impatience de petites pauses dans les émissions de compétition – elle a déjà été vue sur Fire Masters (où elle a gagné en 2019), Beat Bobby Flay et Guy’s Grocery Games.

« Gagner ou perdre, je travaille avec des gens inspirants et incroyables que je ne vois pas au jour le jour, donc si rien d’autre, je reviens avec plus d’idées. »

Pour faire partie de la saison 10 de Top Chef Canada, Porter a créé une entrée de riz frit, un mélange unique qui comprenait de la morue salée fermentée et de la saucisse chinoise. « Ce n’était pas votre riz frit au poulet typique », rit-elle, soulignant l’inspiration pour ce plat du restaurant Dim Sum voisin de The Common, Fu’s Repair Shop.

Porter dit qu’elle se préoccupe de l’inclusivité dans la cuisine et de la création d’un environnement de travail positif et favorable pour ses collègues chefs. Elle est également une fan de la scène culinaire locale, désignant La Petite Iza comme un joyau caché pour les gourmets locaux, et le restaurant Sabor comme un lieu de choix pour un repas de fête à Edmonton.

Bien qu’elle ne puisse pas révéler les plats qu’elle crée sur Top Chef Canada ou où elle les place, Porter dit qu’elle joue sur ses points forts, qui comprennent un accent sur les saveurs aromatiques, les currys, les saveurs tex-mex fumées et les sauces et chutneys qui rappellent l’héritage de son père.

« Mes influences sont principalement le barbecue du sud, la cuisine mexicaine et anglaise », explique Porter, dont le restaurant London Local, aujourd’hui disparu, proposait des plats d’inspiration anglaise en clin d’œil à son père d’origine britannique. « J’ai travaillé avec des chefs incroyables et dans de grands restaurants de la ville – Shane Chartrand à River Cree, en tant que chef exécutif à El Cortez et j’ai goûté aux plats mexicains après mes voyages dans le sud des États-Unis. Mais la meilleure chose que je fais ? Je faire un curry de fruits de mer assez incroyable. »

« Je ne peux pas faire qu’un seul style de cuisine. J’ai été sous-chef au Fantasyland Hotel, j’ai fait des buffets et j’ai appris la restauration en cours de route. Et j’adore les pop-ups locaux, faire des dîners en collaboration avec d’autres chefs. Je me suis mis là-bas et je suis toujours partante pour essayer quelque chose de différent. Peut-être que ça augmentera mes chances », taquine-t-elle.

« Je n’ai même pas dit à ma famille ce que j’ai fait dans la série – ça a été difficile. Mais c’est toujours amusant quand quelqu’un au restaurant dit qu’il a vu un épisode qui diffuse quelque chose que j’ai fait. J’ai toujours Sortez dans la salle à manger et dites bonjour. »

Pourrait-il y avoir des favoris albertains présentés par Porter dans son voyage sur Top Chef Canada? Elle ne dit pas, mais chante les louanges des aliments emblématiques de l’Alberta, notamment le bison, le wapiti, le bœuf, l’agneau, les baies, le miel et les légumineuses. « J’aime faire preuve de créativité avec nos ingrédients locaux, et je suis toujours fier de représenter l’Alberta et Edmonton partout où je vais. »

La saison 10 de Top Chef Canada sera diffusée sur Food Network Canada le lundi 26 septembre à 22 h HE. Les temps forts de la saison incluent une course d’habiletés culinaires, un festin végétalien et même un voyage dans les Caraïbes. En plus du titre de meilleur chef canadien, les prix du gagnant comprendront un prix en argent de 100 000 $, une Lexus NX et une toute nouvelle cuisine.



Laisser un commentaire