De fortes pluies provoquent des crues soudaines à Dubaï


DUBAÏ, Émirats arabes unis (AP) — De violents orages ont frappé les Émirats arabes unis mardi, déversant en l’espace de quelques heures plus d’un an et demi de pluie sur la cité-État désertique de Dubaï, inondant des parties des principales autoroutes. et son aéroport international.

Pendant ce temps, le nombre de morts lors de fortes inondations à Oman voisin s’est élevé à 18 et d’autres sont toujours portés disparus alors que le sultanat se préparait à la tempête.

Les pluies ont commencé tard lundi, détrempant le sable et les routes de Dubaï avec quelque 20 millimètres de pluie, selon les données météorologiques recueillies à l’aéroport international de Dubaï. Les tempêtes se sont intensifiées vers 9 heures locales mardi et se sont poursuivies tout au long de la journée, déversant davantage de pluie et de grêle sur la ville débordée.

Les véhicules traversent de fortes pluies sur l'autoroute Sheikh Zayed Road à Dubaï, aux Émirats arabes Unis, le mardi 16 avril 2024. De fortes pluies ont frappé les Émirats arabes unis mardi, inondant des parties des principales autoroutes et laissant les véhicules abandonnés sur les routes de Dubaï.  Pendant ce temps, le nombre de morts lors de fortes inondations à Oman voisin s'est élevé à 18 et d'autres sont toujours portés disparus alors que le sultanat se préparait à la tempête.  (Photo AP/Jon Gambrell)

Des véhicules roulent sous de fortes pluies sur l’autoroute Sheikh Zayed Road à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le 16 avril. (AP Photo/Jon Gambrell)

Une camionnette traverse des eaux stagnantes à Dubaï, aux Émirats arabes Unis, le mardi 16 avril 2024. De fortes pluies ont frappé les Émirats arabes unis mardi, inondant certaines parties des principales autoroutes et laissant les véhicules abandonnés sur les routes de Dubaï.  Pendant ce temps, le nombre de morts lors de fortes inondations à Oman voisin s'est élevé à 18 et d'autres sont toujours portés disparus alors que le sultanat se préparait à la tempête.  (Photo AP/Jon Gambrell)

Une camionnette traverse des eaux stagnantes à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le 16 avril. (AP Photo/Jon Gambrell)

Mardi en fin de journée, plus de 142 millimètres de pluie avaient inondé Dubaï en 24 heures. Une année moyenne, il pleut 94,7 millimètres (3,73 pouces) à l’aéroport international de Dubaï, l’aéroport international le plus fréquenté au monde et une plaque tournante du transporteur long-courrier Emirates.

À l’aéroport, de l’eau stagnante clapotait sur les voies de circulation lorsque les avions atterrissaient. L’aéroport a fini par interrompre les arrivées mardi soir et les passagers ont eu du mal à atteindre les terminaux à cause des eaux de crue recouvrant les routes environnantes.

La police et les secouristes roulaient lentement dans les rues inondées de Dubaï, leurs gyrophares éclairant les routes sombres. Des éclairs traversaient le ciel, touchant parfois la pointe du Burj Khalifa, le plus haut bâtiment du monde. Le métro sans conducteur de la ville a également connu des perturbations et des stations inondées.

Les écoles des Émirats arabes unis, une fédération de sept cheikhs, ont été en grande partie fermées avant la tempête et les employés du gouvernement travaillaient en grande partie à distance lorsqu’ils le pouvaient. De nombreux travailleurs sont également restés chez eux, même si certains se sont aventurés à l’extérieur, les malheureux immobilisant leurs véhicules dans des eaux plus profondes que prévu recouvrant certaines routes.

Les autorités ont envoyé des camions-citernes dans les rues et les autoroutes pour pomper l’eau. L’eau s’est déversée dans certaines maisons, obligeant les gens à renflouer leurs maisons.

Les dirigeants héréditaires du pays n’ont fourni aucune information globale sur les dégâts ou les blessures pour la nation, certains dormant dans leurs véhicules inondés mardi soir. À Ras al-Khaimah, l’émirat le plus septentrional du pays, la police a déclaré qu’un homme de 70 ans était mort lorsque son véhicule avait été emporté par les eaux de crue.

Fujairah, un émirat situé sur la côte est des Émirats arabes unis, a connu mardi les précipitations les plus abondantes, avec 145 millimètres de précipitations.

Les autorités ont annulé l’école et le gouvernement a rétabli le travail à distance mercredi.

La pluie est inhabituelle aux Émirats arabes unis, un pays aride de la péninsule arabique, mais elle se produit périodiquement pendant les mois d’hiver les plus frais. De nombreuses routes et autres zones manquent de drainage en raison du manque de précipitations régulières, provoquant des inondations.

Des pluies sont également tombées à Bahreïn, au Qatar et en Arabie Saoudite.

À Oman voisin, un sultanat situé à l’extrémité orientale de la péninsule arabique, au moins 18 personnes ont été tuées lors de fortes pluies ces derniers jours, selon un communiqué publié mardi par le Comité national de gestion des urgences du pays. Cela comprend une dizaine d’écoliers emportés dans un véhicule avec un adulte, qui a reçu les condoléances des dirigeants de la région.



Laisser un commentaire