Un mot de notre président, 17 mars 2021


Un an après la pandémie – l’avenir du voyage au Canada

D’après les nouvelles du mois dernier, il serait raisonnable de croire que le gouvernement canadien a décidé de fermer complètement la plus grande industrie du Canada (voyage et tourisme).

  • Oblige la fermeture de l’industrie canadienne des croisières jusqu’au printemps 2022 – la réglementation la plus sévère et la plus punitive de toute juridiction sur terre. En Colombie-Britannique seulement, l’industrie des croisières génère 2,8 G$ par année et 18 000 emplois.
  • Arrête tous les « voyages au soleil » (Caraïbes et Mexique) jusqu’au 30 avril 2021.
  • Ferme tous les aéroports canadiens à l’exception de 4 et crée un système de quarantaine d’hôtels très compliqué « 3 jours de paiement forcé » – puis confie toutes les affaires de réservation de ces milliers de nuits d’hôtel à une société américaine, American Express (qui répond ensuite aux demandes de leurs centres d’appels américains).
  • Le Canada – le deuxième plus grand pays sur Terre – est le SEUL pays sur Terre à ne PAS avoir de programme d’aide aux compagnies aériennes. En conséquence, les voyages intérieurs ont diminué de 90 % par rapport à 2019. Comparez cela à seulement une baisse de 66 % des voyages aériens intérieurs aux États-Unis, où les compagnies aériennes ont reçu une aide financière du gouvernement fédéral.

Malgré ces actions gouvernementales et le manque de soutien à l’industrie, chez Great Canadian Travel, nous sommes toujours enthousiastes quant à notre avenir dans le domaine des voyages et du tourisme. Nous ne sommes pas restés inactifs et sommes impatients de dévoiler plusieurs nouvelles initiatives, de nouveaux produits, de nouveaux services et de nouveaux développements qui augmenteront notre capacité à vous servir, nos clients.

Jusqu’à ce que nous puissions voyager à nouveau,

Ian Kalinowsky Président et propriétaire





Source link

Laisser un commentaire