Huit vacances incroyables où vous pourrez suivre les traces de la reine


Les tournées royales de la reine ont toujours eu un impact diplomatique. Au cours des sept décennies de règne de Sa Majesté, marquées cette année par le jubilé de platine, bon nombre de ses sujets ont non seulement été captivés par les lieux exotiques qu’elle a visités et le rare aperçu que ses voyages ont fourni dans son monde privé – ils ont également été inspirés pour emboîter le pas.

Lorsque son règne a commencé, l’idée de s’envoler vers des endroits exotiques et lointains était impensable pour la plupart. Mais la décennie qui l’a vue monter sur le trône a également vu l’avènement des voyages à forfait : soudain, les tournées glamour et autrefois intrépides de Sa Majesté sont devenues quelque chose que le public pouvait imiter, réservant un jour et décollant le lendemain. Cela a fait des voyages épiques de la reine une source de fascination encore plus grande.

En tant que monarque britannique ayant le plus voyagé de l’histoire, l’arrière-grand-mère de 95 ans a visité tous les pays du Commonwealth et bien d’autres encore, enregistrant 290 visites d’État étonnantes dans 117 pays différents depuis 1952. (Son premier en tant que La reine rencontrait le gouverneur du Kenya, Sir Philip Mitchell, le 6 février 1952, après avoir appris la nouvelle de la mort de son père George VI alors qu’il séjournait au Tree Tops Lodge dans le parc national d’Aberdare.) Elle a continué à faire le tour du monde 42 fois, voyageant environ 1 032 513 milles, avant de terminer sa dernière tournée, un voyage à Malte avec le prince Philip, en 2015 – qui aurait probablement été son dernier voyage à l’étranger et une fin appropriée, puisque c’était là qu’ils vivaient lorsqu’ils se sont mariés pour la première fois en 1947.

Déclarant à l’occasion de son 21e anniversaire que « toute ma vie, qu’elle soit longue ou courte, sera consacrée à votre service et au service de notre grande famille impériale à laquelle nous appartenons tous », la reine s’est donné pour mission de rencontrer le plus grand nombre de ses sujets que possible – où qu’ils se trouvent sur la planète.

Comme elle l’a dit dans son émission de Noël de 1953, enregistrée à Auckland, en Nouvelle-Zélande : « J’ai entrepris ce voyage afin de voir autant que possible les peuples et les pays du Commonwealth et de l’Empire. Je veux montrer que la Couronne n’est pas simplement un symbole abstrait de notre unité, mais un lien personnel et vivant entre vous et moi.

Toujours vêtue de couleurs vives afin qu’elle soit « vue pour être crue », elle s’est assurée qu’elle effectuait de longues promenades royales dans la mesure du possible, rencontrant des millions de personnes dans le processus.

Laisser un commentaire