Volcano Watch : Un scientifique de l’Observatoire des volcans d’Hawaï met les voiles à travers l’Atlantique


Le véhicule télécommandé Deep Discoverer de NOAA Ocean Exploration sera utilisé pendant Voyage to the Ridge 2022 pour acquérir des données visuelles haute définition et collecter des échantillons limités dans des zones mal explorées le long de la zone de fracture Charlie-Gibbs, de la dorsale médio-atlantique et du plateau des Açores. Ici, Deep Discoverer survole plusieurs grandes igné rochers couverts de coraux de bambou lors d’une plongée sur un mont sous-marin dans la chaîne des monts sous-marins de la Nouvelle-Angleterre. Plus d’images sont disponibles sur https://oceanexplorer.noaa.gov/image-gallery/welcome.html.
(Image reproduite avec l’aimable autorisation de NOAA Ocean Exploration, 2021 North Atlantic Stepping Stones: New England and Corner Rise Seamounts)

Volcano Watch est un article hebdomadaire et une mise à jour des activités rédigés par des scientifiques et des affiliés de l’US Geological Survey Hawaiian Volcano Observatory.

Le 8 juin était la Journée mondiale des océans, une journée pour apprécier l’immense masse d’eau salée qui couvre environ 71% de la surface de la Terre. Parfois, il est facile d’oublier que notre île volcanique est entourée d’océans et l’un des endroits les plus éloignés des continents sur Terre. Le fond de l’océan reste l’un des endroits les plus mal connus de notre planète.

Ce mois-ci, Ashton Flinders, chercheur géophysicien au Hawaiian Volcano Observatory (HVO) de l’US Geological Survey, co-dirigera une expédition d’exploration océanique de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) dans une section mal explorée du fond de l’océan Atlantique au nord de et autour des îles des Açores.

Le voyage de Flinders est la partie médiane d’une expédition beaucoup plus importante qui se déroule de mai à août 2022 et appelée « Journey to the Ridge 2022 » de la NOAA. L’expédition sera diffusée en direct au fur et à mesure, afin que vous puissiez suivre Flinders dans ce voyage passionnant.

La participation de Flinders à cette expédition perpétue un long héritage d’implication du HVO dans l’exploration sous-marine. Au cours de l’expédition, il travaillera en tant qu’ambassadeur scientifique, aidant à coordonner les scientifiques à bord et à terre pour planifier et accomplir des missions d’exploration. Il apportera son expertise scientifique pour aider à la description des zones nouvellement explorées, y compris la narration en direct lors des plongées du ROV.

L’ARTICLE CONTINUE SOUS L’ANNONCE

Flinders volera de Hilo, Hawaii, à Saint John’s, Terre-Neuve, Canada, où il montera à bord du navire NOAA Okeanos Explorer. Le navire quittera Saint John’s le 16 juin, parcourant 900 milles (1 450 km) jusqu’à l’intersection de la zone de fracture Charlie-Gibbs et de la dorsale médio-atlantique (MAR).

L’ARTICLE CONTINUE SOUS L’ANNONCE

Le navire naviguera ensuite vers le sud le long d’une section mal explorée du MAR et arrivera dans l’archipel des Açores à la mi-juillet. Ces neuf îles sont une région autonome du Portugal qui se trouve à la frontière de la triple jonction qui sépare l’Amérique du Nord, l’Eurasie et Assiettes Africaines. Ces îles volcaniques sont l’expression du volcanisme des points chauds, bien qu’il diffère considérablement du point chaud hawaïen.

S’étendant sur la longueur nord-sud de l’océan Atlantique et s’étendant sur 16 100 km (10 000 miles), le MAR est la plus longue chaîne de montagnes du monde et l’une des quatre principales dorsales qui créent une nouvelle croûte océanique.

Le MAR est compensé par des centaines de failles et est unique en ce qu’il a une profonde vallée de faille le long d’une grande partie de la crête de la chaîne qui est le site d’une activité volcanique et de tremblements de terre fréquents. Dans d’autres zones du MAR, des évents hydrothermaux spectaculaires se forment souvent là où le magma fournit de la chaleur lorsqu’il monte vers le fond marin.

L’ARTICLE CONTINUE SOUS L’ANNONCE

Ces évents sont connus pour soutenir diverses communautés biologiques qui se développent grâce à des réactions chimiques qui remplacent la lumière du soleil au fond de l’océan. Cependant, on sait peu de choses sur la vie sur ces sites une fois les évents éteints, ou sur la vie qui se trouve au-delà des évents, plus loin de la zone de rift. Les expéditions à bord du Navire Okeanos Explorer ont permis la découverte de nouvelles espèces inédites.

L’expédition Journey to the Ridge fait partie d’un important programme pluriannuel multinational d’exploration océanique collaborative axé sur l’amélioration des connaissances et de la compréhension collectives de l’océan Atlantique Nord ; l’Atlantic Seafloor Partnership for Integrated Research and Exploration (ASPIRE).

L’océan Atlantique Nord joue un rôle central pour l’humanité, fournissant des ressources biologiques et géologiques, la production de fruits de mer et la régulation du climat, ainsi qu’une voie de commerce et de voyage entre l’Europe et les Amériques. Avec la mondialisation croissante, les efforts pour comprendre, conserver, gérer et défendre les biens communs maritimes sont devenus une responsabilité partagée essentielle.

La cartographie des fonds marins lors de la prochaine expédition de la NOAA dans l’Atlantique sera visible sur le flux en direct chaque fois que des plongées en véhicule télécommandé (ROV) ne sont pas effectuées. Les plongées ROV peuvent couvrir des profondeurs allant de 820 à 19 685 pieds (250 à 6 000 m) de profondeur. Pendant les plongées, ils s’attendent à explorer les habitats de coraux et d’éponges en eau profonde, les évents hydrothermaux potentiels et les systèmes de sulfures polymétalliques éteints, les zones de fracture et de rift et la colonne d’eau. Les plongées seront diffusées quotidiennement, d’environ 6 h 45 à 17 h HAE (00 h 45 à 11 h HST).

Que vous soyez ici sur l’île d’Hawai’i, entourée par l’océan Pacifique, ou que vous observiez à distance la NOAA cartographiant le fond de l’océan Atlantique dans plusieurs semaines, nous espérons que vous prendrez un moment pour apprécier nos océans et le rôle important qu’ils jouent dans la création de la vie. possible sur Terre.

Mises à jour de l’activité volcanique

Le volcan Kīlauea est en éruption. Son niveau d’alerte volcanique USGS est à WATCH (https://www.usgs.gov/natural-hazards/volcano-hazards/about-alert-levels). Les mises à jour du Kīlauea sont publiées quotidiennement.

Au cours de la semaine dernière, la lave a continué à éclater de l’évent ouest du cratère Halema’uma’u. Toute la lave est confinée dans le cratère Halema’uma’u dans le parc national des volcans d’Hawai’i. Les taux d’émission de dioxyde de soufre restent élevés et ont été mesurés pour la dernière fois à environ 1 900 tonnes par jour (t/j) le 8 juin. La sismicité est élevée mais stable, avec peu de tremblements de terre et des tremblements volcaniques en cours. Le sommet indique plusieurs tendances mineures de déflation-inflation au cours de la semaine dernière. Pour plus d’informations sur l’éruption actuelle du Kīlauea, voir https://www.usgs.gov/volcanoes/kilauea/recent-eruption.

Le Mauna Loa n’est pas en éruption et reste au niveau d’alerte volcanique ADVISORY. Ce niveau d’alerte ne signifie pas qu’une éruption est imminente ou que la progression vers une éruption à partir du niveau actuel d’agitation est certaine. Les mises à jour du Mauna Loa sont publiées chaque semaine.

La semaine dernière, environ 30 tremblements de terre de faible magnitude ont été enregistrés sous le sommet et les flancs supérieurs du Mauna Loa – la majorité d’entre eux se sont produits à des profondeurs peu profondes inférieures à 15 kilomètres (9 miles) sous le niveau de la mer. Les mesures du système de positionnement global (GPS) montrent de faibles taux de déformation du sol au cours de la semaine dernière. Les concentrations de gaz et les températures des fumerolles au sommet et à Sulphur Cone sur la zone de rift sud-ouest sont restées stables au cours de la semaine dernière. Les webcams ne montrent aucun changement dans le paysage. Pour plus d’informations sur la surveillance actuelle du Mauna Loa, voir https://www.usgs.gov/volcanoes/mauna-loa/monitoring.

Deux tremblements de terre ont été signalés ressentis dans les îles hawaïennes au cours de la semaine dernière : un tremblement de terre M3.1 à 15 km (9 mi) SSW de Leilani Estates à 6 km (3 mi) de profondeur le 5 juin à 3 h 01 HST et un M2. 3 tremblement de terre à 2 km (1 mi) au S du capitaine Cook à 9 km (6 mi) de profondeur le 3 juin à 21h20 HST.

Le HVO continue de surveiller de près l’éruption en cours du Kīlauea et du Mauna Loa pour détecter tout signe d’activité accrue.

Visitez le site Web du HVO pour des articles passés sur Volcano Watch, des mises à jour sur le Kīlauea et le Mauna Loa, des photos de volcans, des cartes, des informations sur les tremblements de terre récents et plus encore. Questions par courriel à [email protected].



Laisser un commentaire