Vaccination de rappel pour les jeunes enfants d’ici la fin de l’année


Un centre de vaccination COVID-19 à Singapour.

Un centre de vaccination COVID-19 à Singapour. (PHOTO : Roslan Rahman/AFP via Getty Images)

SINGAPOUR – Avec une éventuelle vague de COVID-19 à venir à la fin de l’année, Singapour proposera des injections de rappel aux enfants âgés de 5 à 11 ans au quatrième trimestre de l’année, vers la fin de la période d’examens dans les écoles primaires.

Le ministère de la Santé (MOH) a ajouté dans un communiqué de presse mercredi 24 août que l’Autorité des sciences de la santé (HSA) avait également étendu son autorisation du vaccin Spikevax de Modern aux très jeunes enfants âgés de six mois à cinq ans.

« Une décision sur la recommandation de vaccination de ce groupe d’âge est attendue prochainement. Si elle est approuvée, nous la chronométrerons avec l’exercice de rappel pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, et les administrerons dans les mêmes centres pour la commodité des parents », a déclaré le a déclaré le ministère dans le communiqué de presse.

Le ministère de la Santé mettra en place cinq centres de vaccination dédiés à travers l’île pour administrer des doses de rappel à ces enfants. Les détails seront annoncés à une date ultérieure.

Deuxième rappel recommandé pour les personnes âgées de 50 à 79 ans

Entre-temps, le Comité d’experts sur la vaccination contre le COVID-19 (EC19V) a également recommandé aux personnes âgées de 50 à 79 ans de recevoir un deuxième vaccin de rappel au moins cinq mois après le premier. Les personnes médicalement vulnérables sont également encouragées à recevoir leur deuxième rappel.

Auparavant, seules les personnes âgées de 80 ans et plus étaient recommandées pour se faire vacciner, alors qu’il était également offert aux personnes âgées de 50 à 79 ans.

Le ministère de la Santé a déclaré que si le premier vaccin de rappel a conféré une bonne protection contre l’hospitalisation et le COVID grave chez les personnes de ce groupe d’âge, cela fait plus d’un an qu’il a été administré et la protection devrait progressivement décliner.

« Nous devons maintenir nos vaccinations à jour, pour nous préparer à d’éventuelles futures vagues d’infection », a déclaré le ministère dans un communiqué de presse de mercredi.

« En outre, les dernières preuves indiquent qu’un deuxième rappel peut encore renforcer l’efficacité du vaccin contre les maladies graves, qui est passée de 94 à 97% pour les personnes âgées de 70 à 79 ans et de 97 à 98% pour celles âgées de 60 à 69 ans. »

Toutes les personnes éligibles peuvent recevoir leurs doses en entrant dans l’un des 10 centres conjoints de dépistage et de vaccination (JTVC) situé à travers Singapour. Les résidents peuvent également prendre rendez-vous dans les JTVC, les cliniques de préparation de la santé publique participantes ou les polycliniques via leur invitation par SMS.

Exigences révisées pour les voyageurs entrant à Singapour

Suite à l’annonce de la suppression de l’obligation légale de porter des masques faciaux à l’intérieur à Singapour mercredi, la cité-État modifiera également les exigences de son cadre de voyage vacciné pour les voyageurs entrant à Singapour.

À partir de 12 h 59 le dimanche 28 août, tous les voyageurs non entièrement vaccinés entrant à Singapour ne seront plus tenus de se soumettre à un avis de séjour à domicile (SHN) de sept jours à leur arrivée. Ils ne seront pas non plus soumis à un test de réaction en chaîne par polymérase (PCR) exit-SHN.

Cependant, ils continueront à être tenus de tester négatif lors d’un test pré-départ dans les deux jours avant le départ pour Singapour. Les visiteurs de courte durée non entièrement vaccinés continueront également à être tenus de souscrire une assurance voyage COVID-19 pour couvrir la durée de leur séjour à Singapour.

Les détenteurs de laissez-passer longue durée non entièrement vaccinés et les visiteurs de courte durée âgés de 13 ans et plus ne seront pas non plus tenus de demander une autorisation d’entrée pour entrer à Singapour.

La vaccination contre la COVID continuera d’être une condition d’approbation de toutes les nouvelles demandes de laissez-passer de longue durée et de travail. A partir du 1er octobre, la vaccination continuera également d’être obligatoire pour le renouvellement des titres de travail existants pour les titulaires de permis de travail et les titulaires du Pass S soit issus des secteurs de la construction, des chantiers maritimes et du process, soit résidant en dortoirs.

Avez-vous une astuce pour l’histoire ? E-mail: sgnews.tips@yahooinc.com.

Vous pouvez également nous suivre sur Facebook, Instagram, TIC Tac et Twitter. Consultez également notre Asie du sud est, Alimentset Jeux chaînes sur YouTube.

Télégramme Yahoo Singapour

Télégramme Yahoo Singapour



Laisser un commentaire