Un participant australien à la Golden Globe Race secouru après le naufrage d’un yacht près de Nelson


Un participant australien à la Golden Globe Race secouru après le naufrage d’un yacht près de Nelson

par Richard Gladwell 7 novembre 14:28 UTC
8 novembre 2021

Dreamcatcher a rompu les deux jours après avoir débarqué © Michael Davey

Michael Davey (AUS), skipper de Dreamcatcher © Michael Davey

Un participant à la Golden Globe Race a fait naufrage à Shag Harbour dans le parc national Abel Tasman, après avoir été conduit à terre dans un coup de vent de 40 nœuds lundi soir.

Michael Davey (60 ans) venait de boucler un tour du monde sans escale de l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande en tant que voyage de qualification pour le tour du monde en solitaire.

Davey, d’Adélaïde, avait entrepris une refonte majeure du yacht de 36 pieds pour la course qui doit partir des Sables d’Olonne en France début septembre 2022. Il a attiré 40 concurrents.

« Après avoir effectué un tour du monde en solitaire et sans escale de l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande, dans le cadre de ses essais en mer prolongés et en tant que voile de qualification pour la GGR, c’est avec une immense tristesse que je vous informe que le Dreamcatcher a été conduit sur les falaises à Tasman Bay juste avant minuit, lundi dernier, lors d’un coup de vent », a rapporté Davey sur les réseaux sociaux.

NewstalkZB a rapporté que Davey a été conduit sur le rivage sous le vent vers minuit au milieu de vents de 40 nœuds. Il a déclenché une balise de localisation personnelle pour alerter le Centre de coordination de sauvetage de Nouvelle-Zélande, qui a chargé l’hélicoptère de sauvetage Nelson Marlborough et le garde-côte Nelson.

L’hélicoptère de sauvetage est arrivé le premier sur les lieux vers 12h30 avec le pilote Colby Tyrrell.

« On nous a dit qu’un yacht de 11 mètres s’était échoué », a déclaré Tyrrell à NewstalkZB.

« Nous avons pu lui parler par radio et il avait réussi à sortir du yacht et à rejoindre le rivage ».

Davey a été treuillé des rochers et est retourné indemne à la base d’hélicoptères de sauvetage de Nelson.

« Les espoirs initiaux d’un éventuel sauvetage ont été rapidement dissipés alors que le martèlement en haute mer au cours des 48 heures suivantes l’a brisée en morceaux », a déclaré Tyrrell.

Le skipper des garde-côtes Nelson, Geoff Eban, a déclaré à NewstalkZB que les vents de 40 nœuds rendaient le voyage difficile.

« Il y a eu pas mal de tempête là-bas hier soir. Il y a eu un avertissement de coup de vent plus loin dans la baie de Tasman et nous avons eu une mer assez grosse qui nous a un peu ralenti », a déclaré Eban.

« Il a été jugé trop difficile et dangereux de récupérer le yacht et à 4h30 du matin, nous avons été démobilisés », a-t-il déclaré.

« Je me considère particulièrement chanceux de m’en être sorti physiquement indemne », a déclaré Davey en hommage à ses sauveteurs. « Cela était en grande partie dû au professionnalisme et au dévouement de l’équipe d’héli-sauvetage et des hommes et femmes des garde-côtes qui étaient prêts à envisager un sauvetage en mer, malgré les conditions dangereuses, si l’évacuation aérienne des falaises s’avérait impossible.  »

« C’est donc avec grand regret que je dois me retirer en tant que participant à la Golden Globe Race 2022. »

« Le cœur brisé, je pleure la perte d’un beau bateau … et avec elle un rêve. »



Laisser un commentaire