Un nouveau journaliste sportif se joint à l’équipe de


À bord : le journaliste sportif Bransen Gibson a rejoint l’équipe du Héraut fluvial.

C’est ma première semaine au Héraut fluvial et il me semble que c’est le bon moment pour me présenter.

Je m’appelle Bransen Gibson et je suis le nouveau journaliste sportif de Le Riv.

Je suis ravi d’être ici dans ce nouveau rôle. En tant que passionné de sport qui aime les nouvelles et l’écriture, c’est l’endroit idéal pour moi.

Dire que je suis un passionné de sport serait un euphémisme. Je suis presque tous les sports, avec un amour particulier pour le foot, le football, le baseball et le football américain.

A ce stade, je pense qu’il est important de déclarer mes allégeances sportives. Je suis né dans une famille de fans du nord de Melbourne et j’ai perpétué la tradition de soutenir les puissants Kangas.

J’aime aussi le football et je soutiens la centrale de Melbourne City dans la A-League. Mon équipe préférée en Angleterre est Fulham, sans aucun doute le plus grand club londonien, et j’ai un énorme faible pour St Pauli en Bundesliga 2 allemande.

J’ai un lien familial fort avec les États-Unis, donc bien sûr j’aime tout ce qui concerne les sports américains. Ma mère est née aux États-Unis et a grandi à Kansas City.

Elle m’a transmis son fandom, donc je suis un grand fan des Chiefs de Kansas City au football et des Royals de Kansas City au baseball.

En basket-ball et en hockey sur glace, je suis les Phoenix Suns et les Arizona Coyotes, et en ce qui concerne les sports universitaires, je suis fidèle à mon alma mater, les Bearcats de l’Université de Cincinnati.

Bien sûr, j’aime aussi soutenir les équipes nationales australiennes et je m’assure de regarder autant de matchs de cricket, Socceroos, Matildas, Wallabies, Boomers, Opals et Diamonds que possible.

Le sport m’a fait voyager à travers le monde.

Poussé par mon affection pour les sports américains, je suis allé en échange à l’Université de Cincinnati dans l’Ohio pendant que j’étais à l’université, et plus tard j’ai vécu à Phoenix, en Arizona et j’ai travaillé comme gérant d’un bar sportif.

J’adore voyager pour regarder mes équipes préférées jouer et j’ai fait de superbes voyages jusqu’à présent, avec des résultats mitigés.

En 2018, j’ai fait un voyage de dernière minute à Londres pour voir Fulham affronter Aston Villa lors de la finale des barrages du championnat EFL au stade de Wembley. J’étais à Londres pendant seulement quatre jours, mais le voyage en valait la peine – Fulham a gagné 1-0 et j’ai pu voir le club assurer sa promotion en Premier League, seulement pour qu’il soit ensuite relégué la saison suivante.

À peine trois semaines plus tard, je repartais en voyage, cette fois en direction de la Russie pour voir les Socceroos participer à la Coupe du Monde de la FIFA.

Je suis allé à chacun des trois matchs de groupe de l’Australie, et bien que les Socceroos n’aient remporté aucun d’entre eux, j’ai passé un moment incroyable à regarder, encourager et célébrer avec des fans et de nouveaux amis du monde entier.

Je suis resté en Russie après les phases de groupes et j’ai eu la chance d’obtenir des billets pour certains des matchs à élimination directe. J’ai pu voir la France battre l’Uruguay en quart de finale, la Croatie vaincre l’Angleterre en demi-finale, et enfin – après avoir acheté un billet à une personne au hasard à l’extérieur du stade quelques heures avant le coup d’envoi – j’étais dans le stade pour voir la France battre La Croatie en finale de Coupe du monde.

En 2014, alors que j’étais à Cincinnati, je me suis envolé pour Kansas City pour voir les Royals dans le premier match des World Series de baseball, une série qu’ils finiraient malheureusement par perdre.

Je me suis rendu à nouveau à Kansas City, cette fois en 2020, pour regarder les Chiefs remporter le Super Bowl. Après le match, j’ai fêté avec ce qui me semblait être tout le monde dans la ville, et quelques jours plus tard, je me suis tenu dans la neige pour regarder le défilé du Super Bowl dans le centre-ville.

En Australie, je me suis rendu à Adélaïde pour regarder Melbourne City jouer – et malheureusement perdre – plusieurs finales, et plus récemment, je me suis rendu à Sydney pour rester debout sous une pluie battante pendant deux heures pour regarder les Socceroos jouer un match nul ennuyeux avec Arabie Saoudite.

Mon parcours sportif m’a maintenant amené à Echuca, et j’ai hâte de plonger dans la communauté sportive locale ici. Je suis ravi de rencontrer de nouvelles personnes, de partager vos histoires incroyables et de m’amuser en cours de route.

J’aime toujours parler de tout ce qui touche au sport et j’aime échanger quelques plaisanteries amicales, alors si vous me voyez en ville, venez me dire bonjour !

Assurez-vous également de garder un œil et une oreille ouverts pour le podcast sportif Echuca Moama qui n’a pas encore de nom et qui sera bientôt disponible !

Laisser un commentaire