Un joueur de LIV Golf compare le nouveau parcours thaïlandais à Augusta National


Après avoir organisé quatre événements consécutifs aux États-Unis, la série LIV Golf Invitational a fait ses valises pour un voyage de deux semaines à l’étranger.

Le circuit parvenu dirigé par Greg Norman et soutenu par le Fonds d’investissement public d’Arabie saoudite organise cette semaine son premier événement consécutif en Asie au tout nouveau Stonehill Golf Club, situé à une heure au nord de Bangkok, en Thaïlande. Avant que la série ne rentre chez elle la semaine prochaine au Royal Greens Golf and Country Club de Djeddah, en Arabie saoudite – l’hôte du PIF Saudi International sur le circuit asiatique – les joueurs se sont assurés de faire l’éloge du parcours de cette semaine.

Un joueur a comparé la nouvelle piste à l’une des propriétés les plus annoncées du jeu.

«Je pense qu’en termes de conditions, c’est parfait. C’est littéralement – c’est une terre sainte. C’est tellement pur là-bas », a déclaré Anirban Lahiri, qui en est à son troisième départ dans la série cette semaine. «Je dirais que c’est ce qui se rapproche le plus des conditions à Augusta, juste en termes de conditions de gazon pur. C’est phénoménal.

« C’est ridicule comme c’est bon », a-t-il ajouté.

Lahiri a joué deux fois dans le Masters au Augusta National Golf Club, terminant T-49 en 2015 et T-42 en 2016.

Stonehill a été décrit comme un projet favori de Sarath Ratanavadi, la thaïlandaise quatrième homme le plus richeet son fils, Saris Ratanavadi. Rapports Bloomberg que Sarath, le fondateur et PDG de Gulf Energy Development, âgé de 57 ans, vaut 11,1 milliards de dollars. Le magnat a approché LIV Golf cet été et a fait allusion à d’autres circuits de golf organisant des événements à Stonehill.

« Je pense que la bonne chose est que tout le monde y joue pour la première fois, donc personne n’a d’avantage », a déclaré Lahiri, double vainqueur du Tour européen en 2015 et sept fois vainqueur du Tour asiatique de 2011 à 2015. “Je pense qu’évidemment, c’est grand ouvert, donc vous devez bien le frapper du départ, mais c’est un parcours de golf de deuxième coup.”

« Je pense que je dois peut-être manger beaucoup de curry et de pad thaï et aider ma distance, trouver encore 30 mètres avant de partir », a déclaré Kevin Na, qui a noté que les larges fairways seront le paradis des bombardiers. « C’est un parcours de golf très, très long. »

« La seule chose qui me semble jouer en ma faveur », a expliqué Na, « il y a de bonnes ondulations sur le green. Il y a des ruissellements. J’ai l’impression qu’il faut très bien putter ici, et je pense que c’est une façon de rattraper la distance de conduite.

Na pense que l’événement de cette semaine sera décidé en fonction de la façon dont LIV organise le parcours

« J’espère que le comité des règles l’a mis en place de manière sensée, car si vous jouez un té arrière à chaque trou et que vous rentrez chaque quille, je ne pense tout simplement pas que ce sera excitant. Ce ne sera pas excitant », a déclaré Na, qui a parlé avec les responsables des règles des par-4 pilotables et des par-5 accessibles. « Les fans sont ici pour voir des birdies et des eagles. Je ne dis pas que c’est facile à mettre en place, mais je dis qu’il faut avoir un bon mélange, et surtout avec un parcours de golf que personne n’a jamais joué et dont on ne sait pas ce qui est capable.

« Je pense que le premier jour, vous devez jouer du bon côté et voir ce qui se passe. »

Laisser un commentaire