Un homme de Singapour plaide coupable à sa femme pendant ses vacances à Newcastle


Un mari qui a étouffé sa femme avec un oreiller pendant leurs vacances à Newcastle depuis Singapour a plaidé coupable de son meurtre.

En décembre dernier, Soong Hert Fong, 51 ans, et son partenaire, Pek Ying Ling, se sont rendus à Newcastle pour rendre visite à une famille vivant dans la région.

Mais leur voyage s’est terminé par une tragédie lorsque peu avant 7 h 15 le 6 décembre, la police a été appelée à leur logement du centre-ville sur Westgate Road.

Les services d’urgence sont arrivés et ont découvert que Pek ne respirait pas.

The Northern Echo: Soong Fong Photo: POLICE DE NORTHUMBRIA Photo de Soong Fong : POLICE DE NORTHUMBRIA

Malgré les tentatives pour lui sauver la vie, elle a été déclarée morte sur les lieux peu de temps après.

Les agents ont arrêté son mari depuis près de 30 ans, soupçonné de meurtre, et il a été inculpé dans les 24 heures.

Lire la suite: Le Nord-Est verra-t-il une autre vague de chaleur ou une « mini ​​canicule » cette semaine ?

Il a plaidé non coupable et un procès a commencé le 1er août à Newcastle Crown Court.

Le tribunal a appris comment Fong avait tenté de faire taire sa femme en mettant un oreiller sur son visage.

L’affaire devait se poursuivre pendant plusieurs jours mais, mardi 8 août, le procès a été abandonné lorsque le père de trois enfants a changé son plaidoyer de culpabilité.

Il sera condamné vendredi 12 août.

S’exprimant à la suite de l’appel de leur père, les trois enfants du couple ont publié une déclaration commune, qui se lit comme suit : « Nous avons le cœur brisé après avoir perdu notre maman, mais maintenant nous voulons juste fournir à notre père le soutien dont il a besoin. »

Pour obtenir plus d’histoires de Darlington directement dans votre panier d’e-mails, cliquez ici

L’enquêteur principal, l’inspecteur-détective en chef Matt Steel, a déclaré: «Il s’agit d’un cas incroyablement tragique et avant tout, nos pensées continuent d’être avec les trois enfants du couple que je félicite pour leur sang-froid et leur engagement avec la police tout au long de cette période extrêmement difficile. dans leurs vies.

L'écho du Nord : Pek Ying LingPek Ying Ling

«Nous les soutiendrons de toutes les manières possibles alors qu’ils continuent à vivre leur chagrin et à traiter ce qui s’est passé.

« Nous demandons à chacun de respecter sa vie privée en cette période extrêmement difficile. »

Il a ajouté: «Nous voulons être clairs, que nous ne tolérerons absolument pas la violence domestique ou la violence sous quelque forme que ce soit.

« Lorsque des incidents de cette nature se produisent, nous nous engageons à traduire les responsables en justice. »

Lire ensuite :



Laisser un commentaire