Un cuisinier bangladais accusé d’avoir tué un malade mental en Malaisie


Un cuisinier bangladais a été inculpé hier par le tribunal de première instance de la ville malaisienne de Kuala Kubu Bharu pour le meurtre d’un résident d’un centre de soins psychiatriques à Bukit Beruntung, en décembre de l’année dernière.

Mohammad Abdul Alim, 33 ans, a été accusé d’avoir tué Leong Kam Ming, 52 ans, au centre de santé mentale Jalan Cempaka 2 vers 18h30 le 24 décembre 2022.

Pour toutes les dernières nouvelles, suivez la chaîne Google News du Daily Star.

L’accusation a été formulée en vertu de l’article 302 du Code pénal malaisien qui prévoit la peine de mort en cas de condamnation.

Mohammad a hoché la tête en signe de compréhension après que les accusations lui aient été lues devant le juge Siti Fatimah Talib, mais aucun aveu n’a été enregistré car les affaires de meurtre relèvent de la compétence de la Haute Cour malaisienne.

De plus, devant le même tribunal, l’accusé a plaidé non coupable de l’accusation d’être entré et de s’être trouvé dans le pays sans aucun document de voyage valide.

L’accusation est portée conformément à l’article 6(1)(C) de la loi sur l’immigration 1959/63 amendée de 2002 et peut être punie en vertu de l’article 6(3) de la même loi, qui prévoit une amende ne dépassant pas 10 RM. 000 ou un emprisonnement maximal de cinq ans, ou les deux, et peut être fouetté pas plus de six fois, s’il est reconnu coupable.

Le tribunal n’a pas autorisé la libération sous caution de l’accusé et a fixé au 27 février la prochaine audience.

Droits d’auteur: Le réseau Star / Asia News



Laisser un commentaire