Un bug de blessure crée une opportunité pour le WNT canadien avant les matchs amicaux de préparation à la Coupe du monde


Pour une deuxième fenêtre internationale consécutive, le bug des blessures a frappé assez durement l’équipe féminine canadienne alors qu’elle continue de se préparer pour la Coupe du monde de la FIFA 2023.

Le Canada affrontera l’Argentine le 6 octobre et le Maroc le 10 octobre, les deux matchs ayant lieu à l’Estadio Municipal de Chapín à Jerez, en Espagne. Mais lorsque les Canadiens entreront sur le terrain pour ces matchs amicaux, ils seront privés de six membres de l’équipe médaillée d’or des Jeux olympiques de Tokyo en raison de blessures : la capitaine emblématique Christine Sinclair, la défenseure centrale Vanessa Gilles, les arrières latérales Ashley Lawrence, Jayde Rivière et Gabrielle Carle et l’attaquante Deanne Rose.

Gilles et Lawrence ont raté la paire de victoires du Canada contre l’Australie lors de matchs hors-concours le mois dernier. Mais la paire défensive, ainsi que Sinclair et Carle, devraient bientôt revenir en action. Une autre bonne nouvelle pour l’équipe canadienne est le retour de blessures des vétérans Kadeisha Buchanan et Allysha Chapman, qui ont été rappelées par l’entraîneur Bev Priestman ce mois-ci après avoir été indisponibles contre l’Australie.

Cependant, le pronostic n’est pas aussi prometteur pour Rose (rupture d’Achille) et Rivière (hanche), qui devraient être absentes pendant plusieurs mois. Des questions subsistent quant à savoir si Rose pourra récupérer à temps pour la Coupe du monde de l’été prochain, qui sera co-organisée par l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

« Je pense que c’est vraiment difficile à dire à ce stade. Connaissant Deanne, sa détermination, son athlétisme et le soutien que nous allons mettre autour d’elle pour nous assurer que Deanne fait partie de cette équipe de Coupe du monde. J’aimerais le penser.  » Prêtreman a déclaré.

Mentalité de « prochain joueur »

Mais plutôt que de déplorer la malchance de ses joueurs avec des blessures, Priestman tient à prendre les citrons qu’on lui a donnés et à faire de la limonade. Elle utilisera la fenêtre internationale de ce mois-ci pour donner du temps de jeu et des opportunités à d’autres qui ne sont pas des titulaires réguliers, le tout dans le but de renforcer la profondeur globale de l’équipe avant la Coupe du monde.

« Ce que je dois faire, c’est m’assurer qu’avec n’importe quel poste où il y a des blessures, nous aurons le prochain [player] Prêt à partir. Ce que vous verrez et ressentirez, c’est d’essayer de comprendre quelle est cette profondeur avec très peu de temps avant la Coupe du monde », a expliqué Priestman.

Priestman a déjà commencé à préparer le terrain le mois dernier contre les Australiens. Le milieu de terrain Simi Awujo, 19 ans, et l’attaquante Clarissa Larisey, 23 ans, ont tellement impressionné lors de leurs débuts respectifs en équipe nationale qu’ils ont été rappelés ce mois-ci, et devraient avoir plus d’occasions contre l’Argentine et le Maroc.

De même, Jade Rose a fait une démonstration fantastique à sa troisième participation seulement pour le Canada. La défenseure centrale de 19 ans a joué avec une maturité bien au-delà de son âge, inscrivant le but gagnant d’Adriana Leon lors d’une victoire 2-1 à Sydney, tout en éliminant l’Australien Sam Kerr, considéré comme l’un des meilleurs attaquants du monde. .

REGARDER | Rose prépare le 2e but de Leon :

Adriana Leon fait tout le score alors que le Canada balaie deux matchs amicaux en Australie

Après avoir marqué le seul but lors de la victoire 1-0 du Canada contre l’Australie à Brisbane samedi, Adriana Leon a inscrit un doublé lors de la victoire 2-1 du Canada à Sydney mardi.

Opportunité pour Viens

Ce sera peut-être Évelyne Viens qui interviendra ce mois-ci. Viens, une Québécoise de 25 ans, a remporté sa première sélection l’hiver dernier, a marqué deux buts en 10 matchs et a fait deux apparitions aux Jeux olympiques.

Mais elle a flotté dans et hors de la formation canadienne depuis Tokyo. Viens a été exclu de l’équipe pour le voyage en Australie, ainsi que pour le championnat CONCACAF W de l’été dernier au Mexique, où le Canada a obtenu sa qualification pour la Coupe du monde.

Viens a été dans une veine de forme riche cette saison, marquant à un rythme soutenu alors qu’elle était prêtée au club suédois de Kristianstads DFF, tout en développant ses talents de meneuse de jeu. Avec Sinclair et Rose exclus pour ces deux prochains concours, Viens a l’occasion idéale de rappeler à Priestman ce qu’elle peut faire et de se défendre.

« J’ai essayé de travailler sur différents domaines de mon jeu. Travailler avec les entraîneurs sur ma finition, ma touche, ma créativité, ma confiance, le côté mental du jeu, c’était génial. » Viens a récemment confié à Radio-Canada.

Priestman a remarqué l’évolution du jeu de Viens en Suède après une période quelque peu décevante dans la NWSL avec le Sky Blue FC, qui a depuis été rebaptisé NJ/NY Gotham FC.

« Son niveau de confiance depuis notre retour des Jeux olympiques et elle ne jouait pas dans la NWSL [was low]. Mais vous pouvez voir qu’elle est une [forward] marquer avec confiance maintenant », a déclaré Priestman.

« Donc, tout le mérite revient à Évelyne, elle produit au niveau du club, et mon défi pour Évelyne a toujours été – pouvez-vous le faire dans notre environnement lors des entraînements et des matchs ? Et j’ai senti que dans cette tournée européenne, avec ce niveau d’opposition, c’est une belle opportunité pour Évelyne de revenir… Donc, je suis vraiment excitée de voir Évelyne revenir parce qu’elle a travaillé très fort pour arriver là où elle est arrivée.

Le Canada est au septième rang du classement mondial actuel de la FIFA. L’Argentine est 31e et le Maroc est 76e, et les deux nations se sont qualifiées pour la Coupe du Monde de la FIFA 2023.

Le Canada a remporté ses cinq matchs précédents contre l’Argentine, battant les Sud-Américains 12-1. Le Canada a remporté une victoire de 1-0 lors de sa dernière rencontre contre l’Argentine le 21 février 2021 à la SheBelieves Cup à Orlando. Le Canada a déjà rencontré le Maroc à deux reprises, les deux matchs ayant eu lieu en février 2001. Le Canada a remporté le match d’ouverture 4-0 avant de perdre le match revanche 1-0 deux jours plus tard.

L’équipe féminine canadienne affiche une fiche de 10-2-3 cette année, avec des défaites contre les États-Unis lors de la finale du Championnat W de la Concacaf et contre l’Espagne lors de la Coupe Arnold Clark en février.

Les adversaires du Canada en phase de groupes pour la Coupe du monde de la FIFA l’été prochain seront déterminés lors du tirage au sort officiel le 22 octobre à Auckland.



Laisser un commentaire