Un accident d’hélicoptère fait 3 morts à Kaboul lors d’une séance d’entraînement

[ad_1]

ISLAMABAD (AP) – Au moins trois membres d’équipage afghans ont été tués samedi lorsqu’un hélicoptère Black Hawk de fabrication américaine qu’ils pilotaient s’est écrasé, a déclaré le ministère taliban de la Défense.

Le communiqué indique que cinq autres personnes ont été blessées dans l’accident lors d’une séance d’entraînement supervisée par le ministère afghan de la Défense dans la capitale Kaboul.

On ne sait pas combien d’hélicoptères américains restent entre les mains du gouvernement taliban. Lorsque le gouvernement afghan soutenu par les États-Unis s’est effondré à la mi-août de l’année dernière, des dizaines de pilotes afghans ont fui vers les pays d’Asie centrale, dont le Tadjikistan et l’Ouzbékistan.

Les pilotes de l’armée de l’air afghane ont joué un rôle clé, aux côtés de leurs homologues américains, dans la guerre de 20 ans contre les insurgés talibans qui s’est terminée par le départ des troupes étrangères l’année dernière. Les frappes aériennes ont infligé de lourdes pertes parmi les talibans et les ont chassés à plusieurs reprises des positions qu’ils avaient saisies dans différentes parties du pays.

L’année dernière, environ 140 pilotes afghans et d’autres ont été transportés par avion du Tadjikistan puis à Abu Dhabi aux Émirats arabes unis et leur destination finale aux États-Unis.

Par ailleurs, trois civils ont été blessés lorsqu’une bombe à vélo a explosé à Kaboul, a déclaré Khalid Zadran, porte-parole du chef de la police de la capitale.

L’attaque s’est produite dans le quartier de Shai et personne n’a immédiatement revendiqué la responsabilité de l’explosion.

Récemment, le groupe État islamique a revendiqué des attaques similaires dans le pays. L’EI a mené une campagne sanglante d’attaques contre des cibles talibanes et des groupes minoritaires, en particulier les chiites que l’EI extrémiste considère comme des hérétiques.

[ad_2]

Laisser un commentaire