Thanksgiving à Washington DC est l’Amérique à son plus optimiste


Cela dit, c’est une ville de dizaines de milliers d’étudiants, et il y a énormément de jeunes qui travaillent sous une forme ou une autre pour l’administration. Il n’est donc pas tôt pour se coucher pour tout le monde. Et il y a beaucoup de quartiers de la ville qui bourdonnent.

Washington est une ville aux quartiers bien distincts. Georgetown, je pense, est la plus belle. Elle s’est énormément développée après la guerre civile des années 1860. Quand nous sommes arrivés, nous avons emménagé dans la magnifique Dumbarton Street bordée d’arbres (oui, il y a une forte influence britannique) – et les propriétés sont toutes « de style fédéral ». Une série de marches – ou le perron – menant à la porte d’entrée et à de belles maisons de ville à trois ou quatre étages. Des morceaux ressemblent à Chelsea ou à Hampstead.

Le restaurant le plus célèbre est le Café Milano. C’est là que les puissants de Washington vont manger. Il est rare qu’on puisse s’y asseoir pour un repas sans que les sirènes hurlantes d’un cortège s’arrêtent pour déposer tel ou tel membre du cabinet. La dernière fois que j’y suis allé, le président colombien s’est levé – et je dois dire qu’il y avait énormément d’hommes avec des oreillettes et des mitraillettes, ce qui ne facilite pas nécessairement la digestion.

Et c’est la partie enivrante : Washington parle du pouvoir – du pouvoir mondial – à quel point vous en êtes proche, ou qui vous savez que c’est. C’est la norme à Washington d’être retenu par un cortège présidentiel qui implique des dizaines de véhicules, une ambulance, des dizaines de motocyclistes. Vous serez bourdonné par Marine One s’envolant de la pelouse sud de la Maison Blanche. Les services secrets fermeront une rue à tout moment.

En haut de chez moi se trouve Dupont Circle, qui a un fantastique marché de producteurs le dimanche. C’est un endroit idéal pour visiter le reste de la ville. Et l’un des hôtels cool et récemment rénovés est – à juste titre – le Dupont Circle Hotel. C’est un endroit que nous avons visité la première fois que nous y sommes arrivés. Et je viens d’y séjourner à nouveau, peu de temps avant notre départ. L’hôtel nous a gentiment hébergés dans la suite présidentielle, qui est une chambre aussi bien que dans laquelle j’aie séjourné n’importe où dans le monde, avec le balcon le plus magnifique et le plus vaste donnant sur la région. Il y a aussi une grande scène de restaurants qui se déploie dans toutes les directions à partir du cercle – ou du rond-point, comme nous l’appelons étrangement dans le vieux pays.

Ensuite, il y a le couloir de la 14e rue, un quartier animé et cool plein de restaurants qui débordent sur la rue, avec de superbes salles de concert. Le quartier de Capitol Hill s’anime. Et les zones qui étaient autrefois des zones interdites, comme autour de la gare Union, s’embourgeoisent à une vitesse vertigineuse. Un autre quartier qui a été transformé est le Wharf – l’ancien marché aux poissons (ce qui est génial) reste, mais maintenant il grouille de vie, plein de restaurants et de bars chics. Oh, et je n’ai pas mentionné H Street, ni Adams Morgan (ou Madam’s Organ, comme les wags l’appellent). Autrement dit, les endroits à visiter ne manquent pas dans cette magnifique capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *