Testez les arrivées en provenance de pays où la variante Omicron a été trouvée, évitez les voyages en Afrique australe


Les autorités régionales ont ordonné à Vantaa d’organiser immédiatement des tests Covid pour tous les passagers arrivant à l’aéroport d’Helsinki qui se sont récemment rendus dans des pays où Omicron a été trouvé.

L’aéroport d’Helsinki commence le test obligatoire des passagers arrivant via des vols de correspondance en provenance d’Afrique australe (photo d’archives de mars 2021). Image: Jorge Gonzalez / Yle

Samedi, le ministère finlandais des Affaires sociales et de la Santé a émis une recommandation concernant les voyageurs qui se sont rendus dans des pays où la variante du coronavirus B.1.1.529, surnommée Omicron, a été détectée.

Le ministère a déclaré que la nouvelle variante « constitue une menace importante pour le risque pour la santé et le bien-être de la population » et l’adéquation de la protection vaccinale, ajoutant qu’elle pourrait conduire à « une détérioration significative de la situation épidémique ».

Les autorités sanitaires ont déclaré que tous les passagers qui se sont rendus dans des pays où Omicron a été détecté au cours des 14 derniers jours devraient être soumis à des examens de santé obligatoires et mis en quarantaine jusqu’à ce qu’ils puissent être certifiés exempts d’infection.

Dès samedi, la variante avait été détectée dans plusieurs pays d’Afrique australe ainsi qu’au moins à Hong Kong, en Israël et en Belgique, via un voyageur qui s’était rendu en Egypte et en Turquie. L’Allemagne, la République tchèque et le Royaume-Uni ont également signalé samedi des cas suspects.

Dans la pratique, l’ordonnance doit être mise en œuvre par les agences administratives régionales de l’État (Avi) à travers le pays pour prendre officiellement effet.

Tests obligatoires à l’aéroport d’Helsinki

Samedi à midi, l’Avi pour le sud de la Finlande a ordonné à la ville de Vantaa d’organiser immédiatement des contrôles de santé et des tests Covid pour tous les passagers arrivant à l’aéroport d’Helsinki qui se sont rendus dans des pays où Omicron a été trouvé au cours des deux dernières semaines.

La liste préliminaire comprend l’Afrique du Sud, la Namibie, le Botswana, le Zimbabwe, le Lesotho, Eswatini (anciennement Swaziland), le Mozambique et le Malawi. Il sera mis à jour à mesure que de nouvelles informations seront disponibles auprès de l’Institut national de la santé et du bien-être (THL), a déclaré l’Avi. L’ordonnance ne s’applique pas aux enfants de moins de 6 ans.

Plus tôt samedi, les autorités de Vantaa avaient déjà annoncé que l’aéroport d’Helsinki commencerait des tests et des quarantaines obligatoires pour tous les passagers arrivant via des vols de correspondance en provenance d’Afrique australe. Il n’y a pas de vols directs de la région vers la Finlande.

Cette décision a été annoncée sur Twitter par Timo Aronkyto, adjoint au maire de Vantaa, où se trouve l’aéroport. Il a déclaré que les passagers arrivant de Francfort et de Munich, en Allemagne, seront contrôlés.

Ministère des Affaires étrangères : évitez l’Afrique australe

Tard vendredi, heure finlandaise, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrit le B.1.1.529 comme une « variante préoccupante » et l’a nommé Omicron.

Vendredi soir également, le ministère des Affaires étrangères a recommandé d’éviter tout voyage en Afrique du Sud, en Namibie, au Botswana, au Zimbabwe, au Lesotho et à Eswatini.

« Une nouvelle variante de Covid-19, connue sous le nom de B.1.1.529, qui présente de nombreuses mutations de la protéine de pointe, a été détectée en Afrique du Sud et au Botswana. En raison des mutations, il est à craindre que la variante se propage efficacement,  » a déclaré le ministère dans un déclaration (siirryt toiseen palveluun).

15.43 : mise à jour avec la commande Avi.

17.43 : mis à jour avec les cas britanniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.