Tanzanie : L’État ordonne l’utilisation appropriée des terres


La PRÉSIDENTE Samia Suluhu Hassan a chargé les ministères, les institutions et les autorités locales responsables d’assurer une utilisation appropriée des terres pour l’agriculture et l’élevage.

La commande a été principalement adressée au ministère des Terres, du Logement et du Développement des établissements humains, au ministère de l’Agriculture, au ministère de l’Élevage et de la Pêche ainsi qu’à l’Agence des services forestiers de Tanzanie (TFS).

Elle a déclaré qu’une bonne utilisation des terres était essentielle pour la planification de la colonisation, de l’agriculture et de l’élevage, une décision qui jouera un rôle crucial dans la résolution des conflits liés à la terre. Le président Samia a donné les instructions hier dans le district de Sikonge, région de Tabora, peu avant d’inaugurer une route Tabora-Mpanda de 343 kilomètres qui a été construite au coût de 473,8 milliards/-.

« Nous devons maintenir simultanément l’agriculture et l’élevage; par conséquent, il devrait y avoir un équilibre sur les terres qui accueillera les deux activités », a-t-elle déclaré. Mme Samia a également exhorté les éleveurs à mieux utiliser leur bétail pour la croissance économique.

« C’est trop irrationnel d’avoir un nombre énorme de bétail alors que vos poches sont vides, vous pouvez en vendre et dépenser l’argent dans d’autres activités économiques », a exhorté le président.

Cela, a déclaré le président, contribuera également à protéger l’environnement contre le changement climatique et à résoudre les conflits fonciers entre agriculteurs et éleveurs. « Le fait de faire paître un grand nombre de bovins au même endroit entraîne une dégradation des terres et donc des changements climatiques, tout cela peut être contrôlé », a suggéré le chef de l’Etat.

Parlant du projet routier qui vient d’être lancé, le président Samia a déclaré que la construction de la route de 343 kilomètres ouvrira des opportunités économiques dans les régions de Tabora, Mpanda et Rukwa.

La route relie également la Tanzanie au pays voisin de la République démocratique du Congo (RDC) et facilite les mouvements de personnes et de marchandises vers la Zambie, ce qui améliorera les échanges.

« Le gouvernement devra

également allouer le budget pour la construction d’une route de Mpanda au port de Karema dans le cadre des efforts visant à relier la Tanzanie et la RDC à travers la région de Katavi », a-t-elle déclaré.

Elle a ensuite demandé au ministère de l’Agriculture de proposer des stratégies qui amélioreraient l’agriculture moderne pour augmenter la productivité. « Vous devriez également vous lancer dans la construction de petites et moyennes industries tout en attirant ici des investisseurs dans des industries à grande échelle », a-t-elle indiqué.

Le président Samia a en outre félicité la Banque africaine de développement (BAD) pour avoir soutenu la Tanzanie dans la construction de différents projets routiers si bénéfiques pour le pays.

Certains des projets qui ont été entrepris avec le soutien de la BAD comprennent Namtumbo Tunduru (193 km) Dodoma-Iringa (260 km), Dodoma-Babati (188 km), Sakina-Tengeru (14 km), Arusha Outer Ring Road (42,4 km), Mbinga -Mbamba Bay (66km), et la route de 202km de Tunduru à Mtambaswala.

Elle a déclaré que la BAD a également prêté à la Tanzanie pour exécuter différents projets en cours tels que Kabingo-kasulu-Manyovu (266 km), Mkange-Pangani (128 km), le pont de Pangani et les infrastructures de Dar es Salaam Rapid Bus Transit (Dart), Dodoma Outer Ring Road, Mnivata-Tandahimba-Masasi (160km) et l’aéroport de Msalato à Dodoma.

« En fait, la BAD a tellement soutenu le développement social et économique de notre pays. Nous l’apprécions vraiment », a déclaré la présidente Samia en exprimant sa gratitude à la directrice nationale de la Banque, le Dr Patricia Laverley.

Pendant ce temps, le ministre des Travaux publics et des Transports, le professeur Makame Mbarawa, a déclaré que la route nouvellement lancée visait également à accroître les activités touristiques dans la région de Katavi, où se trouve la région de Katavi.

« J’exhorte les habitants de ces régions à mieux utiliser ce projet en explorant les opportunités économiques disponibles dans leurs régions, car la route facilitera la circulation des biens, des produits et des services vers le marché », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le Dr Laverley a déclaré que la route aidera à sauver les habitants de Tabora et de Mpanda des accidents survenus lorsqu’ils traversaient la rivière Koga.

« Cela a également réduit le temps de trajet entre les deux régions de huit à trois heures », a-t-elle déclaré. Pour leur part, la commissaire régionale de Tabora, le Dr Batilda Burian, et son homologue de Katavi, Mwanamvua Mrindoko, ont remercié le gouvernement pour l’exécution des projets qui ont simplifié la connectivité dans les deux régions.

Laisser un commentaire