Spirit of Enderby arrive en Nouvelle-Zélande alors que le tourisme des mers du Sud dégèle


Voyager

Le Spirit of Enderby et le capitaine Alexandr Pruss arrivent à Lyttelton. Photo / Maksim Serkalev, fourni

Le Spirit of Enderby est arrivé dans le port de Lyttelton mardi avant l’été et le redémarrage du tourisme subantarctique.

Après un voyage de 30 jours en Nouvelle-Zélande depuis Vladivostok en Russie, son équipage a terminé les tests et les protocoles Covid à son arrivée.

C’est l’un des rares navires de croisière à avoir bénéficié d’une dérogation à l’ordonnance sur les frontières maritimes qui a jusqu’à présent tenu la plupart des navires à distance.

Mardi prochain, Spirit of Enderby, également connu sous le nom de Professor Khromov, emmènera cinquante invités vers le sud, pour une visite du Fiordland et des îles d’Auckland et des antipodes pour une navigation d’un mois.

Les réalisateurs Nathan et Aaron Russ ont salué ce qu’ils espéraient être une saison estivale réussie explorant les régions les moins visitées de la Nouvelle-Zélande.

« Aaron et moi avons grandi en explorant l’océan Austral et c’est un privilège incroyable de partager à nouveau ces endroits très spéciaux avec des néo-zélandais aventureux », a déclaré Nathan.

L’année dernière, Heritage était l’une des rares compagnies de croisière à pouvoir naviguer vers les îles des mers du Sud de la Nouvelle-Zélande en raison des restrictions de voyage de Covid. Celles-ci ont été resserrées dans le cadre actuel, ce qui signifie que tous les équipages et invités devront être entièrement vaccinés pour naviguer cette saison.

« Nos protocoles éprouvés en matière de santé et de sécurité lui ont permis d’effectuer avec succès et en toute sécurité des voyages d’expédition dans l’environnement COVID depuis novembre 2020, y compris notre récente incroyable saison en Extrême-Orient russe », a déclaré Aaron.

En février, l’Enderby retournera dans la mer de Ross en Antarctique, comme l’un des rares navires à revenir dans la région depuis le début de la pandémie de Covid.

De l’autre côté de l’Antarctique, le tourisme polaire a véritablement repris, après 20 mois de gel. Depuis début novembre, les navires ont commencé à naviguer du Chili et de l’Argentine vers la Géorgie du Sud, les îles Sandwich et la péninsule Antarctique.

Après zéro départ l’été dernier, les compagnies de croisières ont travaillé pour créer des itinéraires des mers du Sud en évitant les Malouines et les restrictions liées à Covid des îles plus peuplées.

Il y a plein de facteurs qui font revenir les touristes. Culminant dans une éclipse totale visible depuis la péninsule Antarctique et les îles Shetland du Sud survenant le 4 décembre.

La semaine dernière, la Géorgie du Sud a accueilli son premier navire de croisière depuis mars 2020, Le Lyrial.

Opéré par Ponant, Le Lyrial est le navire jumeau Le Laperouse qui s’est vu refuser l’entrée en Nouvelle-Zélande en janvier en raison de problèmes de traitement des visas.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *