Smiley : Un Cajun regarde Thanksgiving | Smiley Anders


Voici un rappel que tout le monde n’est pas aussi enchanté par les vacances qui viennent de s’écouler :

Warren Perrin, de Lafayette, a déclaré : « Je me souviens de mon Tante Edez Vincent qui a appelé Thanksgiving la » Fête des Américaines « .

« En tant qu’enfant au début des années 1950, je me souviens que Thanksgiving n’était pas une grande fête comme c’est le cas aujourd’hui. Les Cajuns, pour la plupart catholiques, n’ont pas apprécié de célébrer une journée de festivités commencée par des pèlerins puritains de la Nouvelle-Angleterre. »

Il dit que plusieurs de leurs descendants étaient dans la milice « responsable du nettoyage ethnique causé par la déportation des Acadiens de la Nouvelle-Écosse en 1755 ».

Artefacts indigènes

Paul C. (alias « The Kid ») a un moyen de savoir si vous êtes un vrai natif du sud de la Louisiane :

« Tu as deux fois plus de paires de Crocs et trois fois plus de glacières que tu as de chambres à coucher. »

Pas pour les sandwichs

Nous avons parlé des « ris de veau » sans vraiment expliquer ce qu’ils sont : le thymus ou le pancréas d’un veau ou d’un agneau.

Roch Streva dit que leur nom peut conduire à des malentendus :

« Quand j’ai lu dans votre chronique la liste des aliments de Louisiane de Bubba Guidry, sa mention des ris de veau m’a rappelé la première fois que j’ai découvert ce mets délicat.

« Il y a longtemps que j’avais 9 ou 10 ans, la voisine Mme Guidry m’a demandé d’aller au marché lui acheter deux ris de veau.

« Alors qu’elle me donnait l’argent pour ça, elle m’a dit que quand elle ferait des ris de veau, elle allait nous en donner.

« Eh bien, quand le boucher était sur le point d’emballer les ris de veau, je les ai regardés et je me suis dit: ‘Je ne mangerai jamais, jamais le pain de Mme Guidry!' »

Pas tout à fait la guerre

Ray Schell, de Prairieville, raconte que des histoires sur le début de la Seconde Guerre mondiale avec le bombardement de Pearl Harbor « me rappellent mon service militaire.

« Je ne pouvais pas être identifié comme un vétéran de la Seconde Guerre mondiale ou du Vietnam ou d’autres.

« J’ai été enrôlé en 1960 en vue de l’invasion de Cuba, qui n’a jamais eu lieu. Je suis un vétéran de la Presque Invasion de Cuba. »

Je suis parti en camion

Chaque semaine, nous mettrons en lumière les meilleurs plats et événements du métro Baton Rouge. Inscrivez-vous aujourd’hui.

TW dit ceci à propos de la question de Russ Wise jeudi, « Qui prend un camping SUV à 60 000 $? »

« Cela m’a rappelé mon ami sud-africain, Vaughn, qui disposait d’une abondance d’argent grâce aux lucratives options d’achat d’actions d’AOL dans les années 90.

« Il a acheté un nouveau Range Rover et m’a raconté comment il l’avait rapidement emmené hors route dans le Tennessee. Il a dit qu’il était sur un sentier qui devenait de plus en plus étroit, jusqu’à ce que les branches des arbres soient si épaisses qu’il ne pouvait pas les traverser à tous.

« Consterné, je l’ai réprimandé pour avoir gratté son tout nouveau SUV de luxe. Il m’a jeté un regard perplexe et, dans son accent afrikaans cool, m’a dit: » Ne vous inquiétez pas, ce n’est qu’un camion. « 

« Je suppose que les Ford Fiesta sont considérées comme des voitures de sport exotiques à Johannesburg… »

Département des personnes spéciales

— Daisy Gates Smith, de Livingston, a célébré son 95e anniversaire le jeudi 25 novembre.

– Rita Liddell, de Holly Court Assisted Living Facility, Baton Rouge, célèbre son 92e anniversaire le samedi 27 novembre. Elle est une ancienne résidente de Houston.

— Aline R. et William Collins, d’Old Jefferson, célèbrent leurs 72 ans de mariage le vendredi 26 novembre.

— James et Catherine Brasseaux, de Carencro, ont célébré leur 67e anniversaire jeudi 25 novembre.

– John et Barbara Culmone, de Greenwell Springs, célèbrent leur 58e anniversaire le dimanche 28 novembre.

— Janet et David Russell, de Metairie, ont célébré leur 50e anniversaire le jeudi 25 novembre.

Expression de famille

Cathy Brouillette dit que notre histoire de mercredi sur « être trop loin du seau de cricket » (faire des voyages inutiles) « m’a rappelé l’un de nos dictons de famille : « Tenez la corde ! »

« Au début des années 60, notre famille passait des vacances à Destin, en Floride, avec les Joe Harris. Leur ami Lukey a essayé plusieurs fois de mettre son gros bateau à l’eau.

« Après de nombreuses tentatives infructueuses, Joe a dit: » Tiens, Lukey, tiens cette corde. « 

« Joe a reculé directement dans la baie dès son premier essai. Il s’est avéré que la corde était attachée à un poteau sur la jetée.

« Depuis, lorsque nous voulons que quelqu’un s’écarte du chemin, nous utilisons la demande de Joe : « Tenez la corde. » »



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *