Six migrants signalés morts en mer en Méditerranée centrale


MILAN (AP) – Des migrants récupérés en mer par un navire marchand et amenés en Italie par les garde-côtes ont signalé que six personnes sont mortes de soif pendant le voyage, a annoncé lundi l’agence des Nations Unies pour les réfugiés.

Les garde-côtes italiens ont déclaré avoir transporté 26 migrants vers le port sicilien de Pozzallo qui faisaient partie des 28 personnes, pour la plupart des Syriens et des Afghans, secourues ces derniers jours d’une petite embarcation en détresse au large de la Libye par un navire marchand battant pavillon libérien. Un enfant déshydraté et sa mère ont été transportés vers la capitale maltaise de La Valette par hélicoptère depuis un navire.

Les migrants arrivés en Italie ont déclaré aux responsables du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés que six personnes, dont un petit enfant et un enfant de 12 ans, étaient mortes de déshydratation à bord du navire et que leurs corps avaient été laissés en mer. Les victimes semblaient toutes être des Syriens.

Depuis le début de l’année, plus de 1 200 personnes sont mortes ou portées disparues en mer lors de la périlleuse traversée de la Méditerranée centrale entre l’Afrique du Nord et l’Europe. L’agence des Nations Unies pour les réfugiés a déclaré que la route empruntée par le petit bateau et le nombre de jours qu’il avait passés en mer n’étaient pas clairs.

___

Suivez toutes les histoires d’AP sur la migration mondiale sur https://apnews.com/hub/migration.

Laisser un commentaire