Simpson Desert Adventure : Épisode 5 – La critique finale


Comme prévu, la nouvelle série 300 s’est déroulée sans effort, dans les conditions pour lesquelles nous avons toujours dit qu’un LandCruiser devrait être fait. Il n’y avait vraiment aucune surprise dans la capacité du 300, avec les modifications hors route habituelles, les seuls facteurs qui l’auraient rendu meilleur. Plus de dégagement, de meilleurs amortisseurs, des pneus plus ciblés. Pourtant, nous avons traversé le désert de Simpson sans même une crevaison. Le fait que les Australiens ordinaires puissent se rendre dans ces régions éloignées avec un 4×4 standard est remarquable.

En tant que premier crosseur Simspon, j’ai été époustouflé par l’expérience d’une région aussi reculée de notre pays. Je suis déjà allé dans les environs du Simpson, mais je ne l’ai jamais traversé, même si j’ai fait beaucoup de 4×4 en Australie. Je pense que d’ouest en est est également la voie à suivre, même si l’inverse de notre voyage serait également gratifiant, se terminant par un plongeon dans l’eau chaude à Dalhousie Springs après quelques jours dans le désert.

Sam Purcell

Sam Purcell écrit sur les voitures, la conduite à quatre roues motrices et le camping depuis 2013, et est obsédé par tout ce qui va brum-brum plus longtemps qu’il ne s’en souvient. Sam a rejoint l’équipe de CarAdvice/Drive en tant que rédacteur tout-terrain en 2018, après avoir fait ses armes chez Unsealed 4X4 et Pat Callinan’s 4X4 Adventures.

En savoir plus sur Sam PurcellIcôneLien



Laisser un commentaire