Séance d’information politique : les libéraux de l’Ontario visent à contenir les prix des logements dans leur plate-forme électorale

[ad_1]

Bonjour,

Un gouvernement libéral de l’Ontario rétablirait le contrôle des loyers, créerait une nouvelle taxe sur les logements vacants dans les zones urbaines de la province et facturerait les spéculateurs qui maintiennent inactifs les projets de logement approuvés – une taxe destinée à les inciter à construire.

Les nouvelles propositions politiques sont contenues dans le document de la plate-forme du chef libéral Steven Del Duca, publié lundi, qui comprend des détails sur les coûts et promet également des milliards de nouvelles dépenses.

Tous les principaux partis politiques en lice pour les élections du 2 juin en Ontario ont fait de l’emballement des prix de l’immobilier un problème clé, car beaucoup craignent que la plupart des jeunes générations ne soient exclues de l’accession à la propriété.

Le journaliste de Queen’s Park, Jeff Gray, rapporte ici.

Pendant ce temps, les néo-démocrates de l’Ontario promettent aux habitants du Nord un remboursement plus rapide des frais de voyage pour raisons de santé et plus de centres de santé locaux dans leurs communautés. Histoire ici. Et les progressistes-conservateurs promettent d’augmenter les taux de paiement des pensions d’invalidité de 5 % s’ils sont réélus. Histoire ici.

Ceci est le bulletin quotidien de Politics Briefing, écrit par Ian Bailey. Il est disponible exclusivement pour nos abonnés numériques. Si vous lisez ceci sur le Web, les abonnés peuvent inscrivez-vous à la newsletter Politique et plus de 20 autres sur notre page d’inscription à la newsletter. Avez-vous des commentaires ? Dites-nous ce que vous en pensez.

L’ACTUALITE DU JOUR

VISITE DE TRUDEAU EN UKRAINE – Le premier ministre Justin Trudeau a effectué une visite inopinée à Kiev dimanche et a déclaré au président ukrainien Volodymyr Zelensky que le Canada livrerait davantage d’armes et d’autres formes d’assistance, ainsi que la réouverture de son ambassade dans la capitale ukrainienne. Histoire ici.

Commentaire du journaliste Mark MacKinnon, Correspondant international principal : «La visite inopinée du premier ministre Justin Trudeau en Ukraine dimanche (avec la vice-première ministre Chrystia Freeland et la ministre des Affaires étrangères Mélanie Joly) était censée être tenue secrète, les médias ne pouvant rendre compte du voyage qu’après le départ du premier ministre et de son entourage. Kiev à la suite d’une rencontre avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Mais ce plan a explosé lorsque le maire d’Irpin, Oleksandr Markushyn, a publié des photos sur son compte Telegram de M. Trudeau visitant sa ville brisée à la périphérie de la capitale ukrainienne. Soudain, c’était un média gratuit pour tous, avec des journalistes qui se précipitaient pour mettre leurs propres images et histoires en ligne.

«Ce pépin mis à part, la visite – qui a été soulignée par l’annonce d’une aide militaire et humanitaire accrue, ainsi que la réouverture de l’ambassade du Canada à Kiev – a été chaleureusement accueillie à Kiev, M. Zelensky désignant le Canada comme l’un des quatre pays dont « Je ne sais pas quoi demander parce que tu as déjà donné tout ce que tu avais. »

« L’ambassadrice canadienne Larisa Galadza était particulièrement ravie, tweetant qu’elle » ne s’attendait pas à avoir une si bonne compagnie à mon retour à Kiev « . »

Pendant ce temps, lors d’une journée destinée à montrer la puissance militaire de son pays, le président russe Vladimir Poutine a prononcé lundi son discours du Jour de la Victoire pour justifier sa décision d’envahir l’Ukraine, alors qu’un défilé plus petit que d’habitude des forces russes traversait la Place Rouge. Histoire ici.

APPEL À UN EXAMEN DU TRAITEMENT DES FEMMES PAR LA GRC – Une alliance d’organisations axées sur les droits des femmes demande au gouvernement fédéral d’établir un examen externe de la Gendarmerie royale du Canada afin de régler son traitement des femmes. Histoire ici.

QUESTIONS POSÉES AU SUJET DE LA PARTICIPATION D’UN DÉPUTÉ DES TOILETTES AUX PROCÉDURES DE LA MAISON – Les conservateurs allèguent un « outrage à la Chambre » après qu’un député libéral a semblé participer aux délibérations de la Chambre des communes pratiquement depuis une cabine de toilette vendredi. Récit ici de CTV.

FINANCEMENT FÉDÉRAL NON LIBÉRÉ – Un an après que le gouvernement fédéral a annoncé un fonds de 45 millions de dollars pour les organisations rendant les informations et les services sexuels et reproductifs plus disponibles, les défenseurs affirment qu’aucun argent n’a été débloqué. Histoire ici.

VANCE MET FIN À L’HONNEUR MILITAIRE – Le général à la retraite. Jonathan Vance, ancien chef d’état-major de la Défense du Canada, a mis fin à sa nomination à une importante distinction militaire canadienne. Récit ici du CP24.

SIMON TOURS LA RÉGION OÙ ELLE A GRANDI – La gouverneure générale Mary Simon est en tournée dans la région du Nunavik, dans le nord du Québec, cette semaine, marquant la première fois qu’elle effectue une visite officielle dans la région où elle a grandi depuis qu’elle a été nommée à la bureau vice-royal en juillet 2021. Histoire ici.

FERGUS QUITTE LES RÔLES DE LEADERSHIP DANS LES CAUCUS NOIR – Greg Fergus quitte son double rôle de coprésident du caucus parlementaire noir et de chef du caucus libéral noir – des groupes dont le plaidoyer s’est transformé plus d’une fois en politique gouvernementale. Le secrétaire parlementaire du premier ministre Justin Trudeau, également député de Hull-Aylmer, a déclaré qu’il faisait de la place à une nouvelle génération de parlementaires noirs. Récit ici de Radio-Canada.

DE NOMBREUSES FEMMES À L’ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC RENONCENT À LA POLITIQUE PROVINCIALE – Une femme sur quatre à l’Assemblée nationale du Québec ne cherche pas à se faire réélire aux élections provinciales de cette année. Il y a une histoire de CBC ici sur ce qui se passe.

COURSE AU LEADERSHIP CONSERVATEUR

SENTIER DE LA CAMPAGNE – Lundi, Scott Aitchison faisait campagne virtuellement. L’ancien premier ministre du Québec, Jean Charest – après avoir passé la fin de semaine au Manitoba à visiter Winnipeg et Brandon – était à Edmonton, se préparant pour le débat sur le leadership de mercredi. Leslyn Lewis est en route vers l’Alberta et n’avait aucun événement prévu lundi. Pierre Poilievre est à Ottawa avant de partir pour Edmonton mardi. Aucun horaire n’était disponible pour les autres candidats.

DODGE DÉNONCE LA RÉCLAMATION DE POILIEVRE – L’ancien gouverneur de la Banque du Canada, David Dodge, dans une entrevue sur la période des questions de CTV, réagit à l’affirmation de Pierre Poilievre selon laquelle la banque centrale est « analphabète financièrement ». Récit ici de CTV. M. Poilievre a répondu ici.

KENNEY ET MACKAY OFFRENT DES CONSEILS SIMILAIRES AUX CANDIDATS À LA DIRECTION DES CONSERVATEURS – Jason Kenney et Peter MacKay, tous deux anciens ministres conservateurs fédéraux sous Stephen Harper, offrent des conseils aux candidats à la direction des conservateurs. À la suite du premier débat combatif sur le leadership de la semaine dernière, les deux disent que les candidats doivent regarder au-delà du tohu-bohu de la course agitée actuelle. « Mon conseil à tous les candidats serait de se rappeler… celui qui gagne, vous devez unir le parti à la fin et essayer d’être respectueux », a déclaré M. Kenney, maintenant premier ministre de l’Alberta, à la période des questions de CTV. Récit ici. M. MacKay a prévenu, sur Global’s Le bloc ouest que le ton combatif du débat à Ottawa était « rebutant » pour les électeurs canadiens, qui devront être influencés si le parti veut espérer renverser les libéraux. Récit ici.

CECI ET CELA

AUJOURD’HUI AUX COMMUNES – Ordre projeté des travaux de la Chambre des communes, 9 mai, accessible ici.

RÉUNIONS DES COMITÉS – Les réunions des comités de la Chambre des communes plus tard aujourd’hui comprennent une réunion à 15 h 30 HE du comité des langues officielles sur Mesures gouvernementales pour protéger et promouvoir le français au Québec et au Canada mettant en vedette le ministre des Transports Omar Alghabra, et une réunion à 18 h 30 HE du Comité spécial sur l’Afghanistan le la situation en Afghanistan avec une apparition de la ministre de la Défense Anita Anand. Toutes les audiences peuvent être consultées en ligne. La liste complète des audiences du comité est ici.

OLIPHANT EN EGYPTE ET AU MAROC – Robert Oliphant, secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères, se rend en Egypte et au Maroc jusqu’au 12 mai, rencontre des responsables au Caire pour discuter de questions telles que le changement climatique et les droits de l’homme, et aborde le commerce, le changement climatique et la paix et la sécurité à Marrakech et à Rabat, au Maroc, ainsi qu’à une réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech.

LE DÉCIBEL

Dans l’édition de lundi du podcast The Globe and Mail, le journaliste spécialisé dans les transports Eric Atkins parle de la retards importants Les aéroports internationaux du Canada ont connu l’expérience de faire monter et descendre des passagers sur leurs vols, alors que les gens recommencent à voyager en avion en nombre jamais vu depuis avant la pandémie. Le décibel est là.

JOURNÉE DU PREMIER MINISTRE

À Rzeszów, en Pologne, le premier ministre tient des réunions privées puis part pour Ottawa.

DIRIGEANTS:

Le chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet conclut une visite aux Îles de la Madeleine qui a débuté en mai. 6.

Aucun horaire publié pour les autres chefs de parti.

OPINION PUBLIQUE

LES CANADIENS SOUTIENNENT LA POLITIQUE DE L’UKRAINE – Les Canadiens appuient pour la plupart la réponse du gouvernement à la crise en Ukraine, et beaucoup trouvent leurs propres moyens d’aider à la situation, comme donner de l’argent pour soutenir les efforts visant à aider les Ukrainiens, selon une nouvelle étude de l’Angus Institut Reid. Détails ici.

OPINION

Le comité de rédaction du Globe and Mail sur les réalités du Canada en tant que superpuissance énergétique : « L’énergie représente maintenant plus du quart des exportations du Canada, un niveau atteint pour la dernière fois en 2014, lorsque les prix du brut étaient également en baisse. À l’époque, Stephen Harper était un fer de lance de l’industrie pétrolière et n’était pas très intéressé à parler du changement climatique. Aujourd’hui, Justin Trudeau est le contraire. Pourtant, malgré tout le travail du gouvernement libéral pour tenter de réduire les émissions de carbone du Canada, l’économie demeure plus dépendante que jamais du pompage du pétrole. Pourquoi? Car le monde reste plus que jamais dépendant de la consommation de pétrole. Et le Canada est l’un des plus grands producteurs de pétrole au monde.

Ebru Kaya et Leonie Herx (contribué au Globe and Mail) sur la façon dont l’aide médicale à mourir ne doit pas être confondue avec les soins palliatifs : « Bien que l’accès à l’AMM soit garanti au Canada, l’accès aux soins palliatifs et à d’autres soutiens, y compris les services à domicile et aux personnes handicapées, ne l’est pas – et pire encore, l’AMM est fournie au détriment de ressources de soins palliatifs déjà limitées. Personne ne devrait se sentir obligé de choisir une mort prématurée à cause de soins inadéquats. Tragiquement, trop de médecins connaissent des patients qui ont opté pour l’AMM en raison du manque de ressources adéquates en soins palliatifs à domicile pour rester chez eux ou dans leur communauté.

Vanessa Sasson (contribué au Globe and Mail) sur la façon dont tous les Québécois sont victimes des excès de la loi 96 : « L’histoire se répète au Québec. Les mesures répressives déployées dans le projet de loi 96, la nouvelle loi linguistique proposée par la province, nous ramènent à une ère de contrôle descendant qui fait écho à l’histoire antérieure du Québec. Le débat linguistique revient régulièrement au Québec car la solution au problème sera toujours une cible mouvante. Le français est vulnérable face à la domination mondiale de l’anglais et des efforts devront être poursuivis pour assurer sa vitalité. Ce n’est pas une histoire que je conteste. La plupart des anglophones du Québec ne le font pas non plus (malgré les craintes populaires qui prétendent le contraire). Les méthodes invasives utilisées pour atteindre cette cible, cependant, le sont. Je parle ici spécifiquement du projet de loi 96, qui fera l’objet d’un vote à l’Assemblée nationale plus tard ce mois-ci.

Stephen Harper (National Post) pourquoi il est temps d’arrêter de négocier avec l’Iran : « Les dirigeants occidentaux doivent tirer les leçons des erreurs qui ont conduit à l’attaque contre l’Ukraine et commencer à traiter avec le monde en accord avec nos propres intérêts de sécurité. Nous devons revenir à des politiques ancrées dans le concept de la paix par la force. Cela signifie renforcer nos propres capacités, mais aussi travailler plus étroitement avec ceux dont les intérêts sont alignés. Un Iran doté de l’arme nucléaire, avec sa vision apocalyptique, serait tout simplement catastrophique pour ses voisins régionaux et la sécurité mondiale, y compris les intérêts de l’Amérique du Nord. « 

Steve Paikin (TVO) sur le véritable adversaire des libéraux de l’Ontario : « Le NPD est naturellement vexé que les libéraux passent leur temps à essayer de reprendre les sièges que les néo-démocrates occupaient dans la dernière chambre. Étant donné leur statut de gouvernement majoritaire, les PC ont certainement suffisamment de sièges pour que les libéraux devrait cibler, au lieu de rivaliser avec un autre parti progressiste, c’est l’argument du NPD. Par contre, voyez-le du point de vue des libéraux. Leur raclée lors des élections de 2018 a été historique. Le NPD a remporté de nombreux sièges qu’il n’avait jamais remportés auparavant, car les électeurs progressistes ont abandonné les libéraux au profit du NPD. C’est ainsi que des sièges comme Toronto St. Paul’s, Toronto Centre et Humber River–Black Creek (tous libéraux depuis 1999) et Kingston et les Îles (libéral depuis 1995) sont soudainement devenus orange en 2018. »

Vous avez un conseil d’actualité que vous aimeriez que nous examinions ? Envoyez-nous un courriel à conseils@globeandmail.com. Besoin de partager des documents en toute sécurité ? Contactez-nous via SecureDrop.



[ad_2]

Laisser un commentaire