Saskatchewan. émet une ordonnance de santé animale après que la grippe aviaire a de nouveau été confirmée dans la province


Le gouvernement de la Saskatchewan a émis une ordonnance de santé animale après la confirmation de plusieurs cas de grippe aviaire dans la province.

L’ordre émane du vétérinaire en chef du ministère de l’Agriculture et limite le transport et le « mélange » de volailles.

L’ordonnance sanitaire sera en place jusqu’au 21 octobre, date à laquelle elle sera réexaminée.

En avril dernier, CBC rapportait que la grippe aviaire était revenue en Saskatchewan après plus de 10 ans sans détection. Au cours des mois suivants, des centaines d’oies des neiges auraient été tuées par le virus. Mais en juillet, les rapports sur la grippe aviaire ont chuté en Saskatchewan.

Maintenant, la grippe est de retour.

Selon un communiqué de presse provincial, l’ordonnance sur la santé animale interdit aux oiseaux de participer à des expositions, des ventes aux enchères et des foires agricoles, « ainsi que tout autre événement où des oiseaux seraient rassemblés à partir de plusieurs endroits ».

La province affirme que l’objectif de l’ordonnance sanitaire est de limiter la propagation du virus à de nouveaux troupeaux. Il indique que la Saskatchewan travaille avec l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) et l’industrie de la volaille pour soutenir une « réponse coordonnée et efficace ».

La grippe aviaire affecte les oiseaux producteurs d’aliments, notamment les poulets, les dindes, les oies, les canards, les cailles et les oiseaux de compagnie et sauvages.

La province affirme que des mesures proactives peuvent être prises. Il s’agit notamment de « prévenir le contact entre la volaille et les oiseaux sauvages, limiter les visiteurs dans les granges, utiliser des vêtements et des chaussures spécifiques à la grange et surveiller régulièrement les oiseaux pour détecter des signes de maladie ».

Toutes les détections d’influenza aviaire hautement pathogène au Canada sont signalées sur le site Web de l’ACIA.

La province affirme que bien qu’elle soit rare, la grippe aviaire peut infecter les humains, généralement les personnes qui sont en contact étroit avec des oiseaux infectés.

Laisser un commentaire