Ruto aux anges alors qu’il monte dans le bus pour les funérailles de Queen


Le président William Ruto et d’autres présidents africains dans un bus alors qu’ils se dirigeaient vers le palais de Birmingham au Royaume-Uni pour les funérailles de feu la reine Elizabeth II le 19 septembre 2022
Image : COURTOISIE

Nairobi, Kenya | L’ÉTOILE KENYA | Le président William Ruto était tout sourire alors qu’il montait dans un bus pour la première fois depuis qu’il avait prêté serment la semaine dernière.

Posant pour une séance photo, ses dents blanches ne pouvaient pas passer inaperçues sur la photo devenue virale sur les réseaux sociaux.

Lundi, Ruto a rejoint d’autres présidents africains dans un bus alors qu’ils se dirigeaient vers le palais de Birmingham au Royaume-Uni pour les funérailles de feu la reine Elizabeth II.

Il était assis à l’arrière gauche du bus à côté de sa femme, la première dame Rachel Ruto, qui a été vue en train de regarder par la fenêtre, peut-être en train de regarder la ville.

La présidente tanzanienne Samia Suluhu était également sur la photo et était assise devant Ruto.

Les dirigeants mondiaux ont reçu l’ordre de renoncer à leurs voitures diplomatiques et, à la place, de partager le transport avec leurs collègues présidents et premiers ministres dans le cadre des plans organisés par le Bureau des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement (FCDO) pour permettre un voyage en toute sécurité vers les funérailles de la reine.

Plus de 100 chefs d’État, premiers ministres et membres de familles royales européennes sont attendus à la cérémonie. Il s’agit des premières funérailles nationales depuis la mort de Winston Churchill il y a 57 ans.

Cependant, comme le rapporte Evening Standard, le président américain Joe Biden n’aura pas à monter dans un bus pour les funérailles de la reine.

Une exception pour des raisons de sécurité doit être faite pour le président américain qui lui permettra, ainsi qu’à la Première Dame, de voyager dans la Cadillac blindée connue sous le nom de « Bête » jusqu’à l’abbaye de Westminster.

****

SOURCE : L’ÉTOILE

Laisser un commentaire