Robot guide touristique, chatbot parmi les projets technologiques présentés dans la nouvelle vitrine de la National Gallery, Tech News News & Top Stories


SINGAPOUR – Un robot-guide et un chatbot aidant les utilisateurs à s’orienter ont rejoint la liste des expositions de la National Gallery Singapore.

Ceux-ci font partie de plusieurs projets technologiques actuellement exposés au Y-Lab Showcase, une zone du musée qui a été officiellement ouverte au public jeudi 25 novembre.

La zone présente des prototypes technologiques conçus par des personnes et des organisations avec lesquelles le musée s’est récemment associé. Les projets présentés seront modifiés tous les six mois.

La vitrine Y-Lab abrite actuellement 11 projets, dont environ la moitié sont déployés par le musée.

Ils incluent Temi, un robot qui peut emmener les visiteurs visiter les expositions, et l’application du musée, Gallery Explorer.

Temi est déployé dans la DBS Singapore Gallery du bâtiment depuis septembre de l’année dernière, et il est prévu d’étendre son utilisation à d’autres galeries du musée.

Gallery Explorer fournit aux visiteurs des informations sur les œuvres d’art et les caractéristiques du musée et propose, entre autres, des visites audio autoguidées.

Les autres projets utilisés par la galerie sont les fonctionnalités de l’application telles qu’un chatbot qui peut répondre aux questions courantes des visiteurs.

Les prototypes restants dans le Y-Lab Showcase ont soit été testés, mais n’ont pas encore été déployés par la galerie – comme un autre chatbot qui aide les visiteurs à se repérer dans le bâtiment en leur donnant des directions – ou sont toujours en cours de développement.

L’ouverture de l’espace d’exposition est une étape importante pour Y-Lab, une initiative de la galerie.

Le laboratoire d’innovation a pour objectif d’aider les organisations et les entrepreneurs à lancer ou tester leurs projets artistiques et technologiques.

Ces projets incluent ceux destinés à aider les artistes dans leur travail ou à améliorer l’expérience des visiteurs du musée.

Dans son discours de jeudi, la directrice générale de la National Gallery Singapore, Chong Siak Ching, a noté que de nombreux musées du monde entier disposaient déjà de leurs propres laboratoires d’innovation.

« En tant que l’un des musées les plus récents de cette région, nous voyons le besoin et l’opportunité de créer des innovations de nouvelle génération pour le secteur des arts et de la culture », a-t-elle déclaré.

« Et par conséquent, nous avons décidé de franchir le pas pour trouver des moyens d’incorporer autant d’innovation et de technologie dans ce que nous faisons – expérimenter autant que possible. »


Gallery Explorer fournit aux visiteurs des informations sur ses œuvres d’art et ses caractéristiques et propose des visites audio autoguidées. ST PHOTO : SAMUEL ANG

Mais Mme Chong a noté que le musée ne serait pas en mesure de le faire seul, soulignant l’importance de ses partenariats avec d’autres organisations.

« Nous faisons donc de très petits pas de bébé », a-t-elle déclaré.

Elle a ajouté que Y-Lab Showcase est la « première étape de notre… voyage très, très long et continu d’innovation et de création ».


Temi est l’un des 11 projets maison de Y-Lab Showcase. ST PHOTO : SAMUEL ANG

Jeudi, la galerie a également lancé son programme de start-up dans le domaine de l’art et de la technologie, qui vise à aider les particuliers et les organisations à développer leurs projets.

Les propositions des candidats seront jugées par un jury composé des partenaires de la galerie des secteurs public et privé, avec jusqu’à 10 équipes finalement choisies.

Entre autres, les équipes sélectionnées recevront une subvention de 5 000 $ pour le prototypage de produits et verront leurs projets exposés au Y-Lab Showcase.

« Les solutions qui s’avèrent intéressantes et prometteuses peuvent recevoir un financement de suivi à l’échelle du secteur des arts et de la culture, et même au-delà », a déclaré la galerie dans un communiqué.

Les candidats intéressés peuvent soumettre leurs propositions avant le 8 décembre, et les candidats sélectionnés seront annoncés en février de l’année prochaine.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *