Retour des concerts sur le campus – Times-Standard


L’école de danse, de musique et de théâtre de l’Université d’État de Humboldt présente une variété de styles musicaux et d’ensembles au cours du premier week-end de décembre. Ces concerts sont tous donnés au Fulkerson Recital Hall, sur le campus HSU, après deux années de quarantaine pour la plupart silencieuses, de répétitions Zoom et de diffusion en direct.

Comme toujours, cette étape marquante de la fin du semestre donne aux étudiants et aux professeurs l’occasion de partager leur travail acharné avec la communauté du campus ainsi qu’avec la grande communauté du comté de Humboldt. Enfin, le public est invité à revivre ces concerts en personne.

Le 3 décembre à 20 h, le HSU Wind Ensemble, sous la direction de Paul Cummings, interprète le répertoire classique en plus d’arrangements pour orchestre d’harmonie et de transcriptions d’œuvres classiques préférées, notamment Jesu de JS Bach, Joy of Man’s Desiring, ainsi que le dramatique Mars , d’après « Les planètes » de Gustav Holst. Également au programme, la vibrante marche italienne Il Bersaglieri, les charmantes Cinq petites danses de Paul Creston et deux Sérénades contrastées, l’une composée par Vincent Persichetti et l’autre par Derek Bourgeois. Le concert commence par un sextuor de cuivres animé, dirigé par Fred Tempas et composé de musiciens exclusivement issus de l’Ensemble à vent, jouant Cordoue de « Songs of Spain » d’Isaac Albeniz et The Russian Sailor’s Dance de « The Red Poppy » de Reinhold Gliere.

Le lendemain soir, le 4 décembre à 20 h, le Calypso Band, l’Ensemble de percussions et le World Percussion Group présentent « The Comeback Concert ».

Le 5 décembre à 14 h, les Madrigal Singers et Mad River Transit Singers présentent « Open Your Eyes, You Can Fly », un programme éclectique de musique chorale pour voix aiguës allant du
La Renaissance en passant par le jazz contemporain. La première moitié du programme présente les Madrigal Singers de HSU, interprétant de la musique couvrant plusieurs siècles, y compris le madrigal Fire, Fire, de Thomas Morley, Sie liebten sich beide du célèbre pianiste du XIXe siècle et
la compositrice Clara Schumann, Kala, Kalla des Five Hebrew Love Songs bien-aimées d’Eric Whitacre, avec la violoniste Cindy Moyer et l’émouvante No One is Alone de Stephen Sondheim de la comédie musicale « Into the Woods ».

Le choeur de jazz de HSU, Mad River Transit Singers, interprétera le standard Old Devil Moon de Burton Lane, la version « spacey samba » de Rosana Eckert d’Open Your Eyes, You Can Fly de Chick Corea, la paix d’Horace Silver arrangée de manière poignante par Michele Weir, et une interprétation swing de la comptine A-Tisket, A-Tasket. Les deux groupes se réunissent pour une interprétation entraînante de l’air des Appalaches Will the Circle be Unbroken.

Puis le soir du 5 décembre à 20h, les HSU Jazz Combos présentent leurs collaborations de ce semestre. Le premier combo comprend Makani Bright aux vibrations, Niko Mussmann à la guitare, Keith Staats à la basse et Seth Mattingly à la batterie. Ils interprètent « Maiden Voyage » de Herbie Hancock, « ​​Sunny » de Bobby Hebb des années 1960 et « Gemini Vibe » de Danny Janklow. Le deuxième combo est composé de Jeff Ruiz à la trompette, Charlie Teague à la guitare, Keith Staats à la basse et Carlos Dailey à la batterie. Ils jouent le standard de jazz « All Of Me », « Mr. PC », « Well, You Needn’t » de Thelonious Monk et un original du trompettiste du groupe, Jeff Ruiz, intitulé « Hwaaa Waah ».

Sur la photo, quelques-uns des interprètes du Calypso Band, qui présente une musique représentant certains des meilleurs de la musique de Trinité-et-Tobago, la nation insulaire où ce phénomène de percussion unique est né. (Courtoisie HSU Musique)

Dan Aldag, professeur de jazz et entraîneur de combos de la HSU, a déclaré: «Les Jazz Combos ont pu se rencontrer l’année dernière, mais toutes les performances devaient être virtuelles. Nous sommes si heureux de jouer à nouveau pour les gens ! Ce sera le premier concert de Jazz Combos devant public en deux ans.

Pour protéger au mieux la communauté du campus et ses visiteurs, à compter du 1er décembre, une preuve de vaccination ou un résultat de test COVID-19 négatif dans les trois jours précédant sera requis pour tout visiteur assistant à un événement sur le campus qui n’est pas membre du personnel, professeur ou étudiant. . Et pour la protection de tous, des masques faciaux seront obligatoires pour l’admission.

Le coût est de 10 $ en admission générale et de 5 $ pour les enfants de moins de 12 ans. Les étudiants HSU avec pièce d’identité paient 5 $ pour Calypso et Percussion, mais l’entrée est gratuite pour les trois autres concerts. Le nombre de places dans la Fulkerson Recital Hall étant limité, il est fortement recommandé d’acheter les billets à l’avance. Achetez vos billets en ligne en vous rendant sur music.humboldt.edu/à venir et en cliquant sur le lien « obtenir des billets » en haut de la page. La vente de billets profite au fonds de bourses d’études musicales HSU.

La chef d’orchestre Rachel Samet guide les chanteurs à travers les échauffements. (Avec l’aimable autorisation de l’École de danse, de musique et de théâtre HSU)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *