Renforcer la facilité de faire des affaires au port de Matnog

[ad_1]

Dernière des 2 parties

Ensuite, nous pensons que l’Autorité de l’industrie maritime (Marina) devrait avoir un rôle plus défini et plus prononcé dans l’élaboration de politiques et de directives avec les compagnies maritimes du port de Matnog, en veillant à ce qu’elles coopèrent avec le gouvernement pour apaiser la situation dans le port. et qu’ils n’utilisent pas leurs franchises sans discernement contre l’intérêt public. En ce qui concerne le système de commande prioritaire des passagers, ils devraient fournir des directives claires sur le pourcentage qui devrait être alloué à ceux qui ont des lignes de crédit et des passagers sans rendez-vous ainsi que le système du premier entré, premier sorti, en particulier en cas d’urgence. situations. C’est actuellement le cas des compagnies maritimes, mais nous pensons que confier cette responsabilité à une agence gouvernementale, telle que Marina, conduirait à des directives plus claires et plus compréhensibles. Marina devrait également poursuivre un système de planification plus scientifique pour les navires du port de Matnog. Les passagers doivent être correctement informés de l’heure de départ et d’arrivée des navires, du nombre de navires disponibles, de la fréquence des voyages, etc. Cela devrait être calculé sur le volume de passagers pour s’assurer que tout le monde fait son voyage et que les compagnies maritimes ne dépassent pas leur capacité d’absorption en vendant plus de billets et en essayant de prendre plus de passagers qu’elles ne peuvent en accueillir. Le PCG devrait alors appliquer strictement ce calendrier. Pendant ce temps, les unités gouvernementales locales (LGU) devraient revoir leurs politiques pour voir s’il est vraiment nécessaire de facturer des frais de quarantaine environnementale pour chaque passager et des frais d’utilisation de la route pour chaque véhicule passant par une courte section de la route municipale entre la route nationale et porte du port. L’autorité et d’autres agences gouvernementales clés avaient signé une ordonnance interdisant la facturation de frais de transfert. Il faut également garder à l’esprit que tout surcoût dans le secteur de la logistique serait finalement supporté par les consommateurs puisqu’il fera augmenter les prix des produits et des biens. Avec cela, nous inviterons également les LGU concernées à organiser une formation sur l’évaluation de l’impact de la réglementation avec l’ARTA. N’oublions pas que ce qui nous manque peut-être en matière d’infrastructure, nous pouvons le compenser avec de bonnes politiques.

En ce qui concerne le processus, nous sommes heureux de voir que notre suggestion d’établir un guichet unique au port de Matnog a déjà été réalisée. Le guichet unique actuel, cependant, n’a réuni que différents bureaux en un seul endroit, mais les passagers doivent toujours payer des frais distincts pour différents services. L’ARTA vise une approche à guichet unique pour accélérer le traitement des frais et des exigences. Par conséquent, nous suggérons la mise en place d’un système similaire à ce que nous avons déjà dans le système de billetterie d’avion. Cela peut être fait à 100% en ligne et ne nécessite qu’un paiement unique pour les frais de compagnie aérienne et d’aéroport, car il est tout compris. De plus, il n’est pas nécessaire de tenter sa chance pour savoir s’il pourra monter à bord de l’avion. Ainsi, le système de paiement sera synchronisé et les inconvénients pour les passagers et même les camionneurs seront évités, car ils n’auront plus à se déplacer d’un endroit à un autre pour payer des frais différents. Ainsi, la congestion serait atténuée et le système de paperasserie bureaucratique serait également désorganisé. Cela permettrait également d’harmoniser les systèmes de billetterie existants de toutes les compagnies maritimes. L’automatisation du système de billetterie pourrait même réduire ou réduire la nécessité du système de bons de commande car les passagers et les propriétaires de fret n’auraient plus besoin de billets à l’avance. La Philippine Ports Authority (PPA) nous a dit qu’elle travaillait déjà sur le système de billetterie en ligne.

Enfin, en matière de gouvernance, les agences gouvernementales nationales et les LGU impliquées doivent faire preuve d’une forte volonté politique si elles visent à résoudre les problèmes qui affligent le port de Matnog. En dehors de cela, PCG, PPA, Marina et toutes les autres agences gouvernementales impliquées dans la gestion du port de Matnog doivent s’assurer que leurs politiques sont conformes à celles du gouvernement provincial. La raison pour laquelle nous avons mis en place un avant-poste ARTAmbayan dans la région est que nous voulons mettre au défi les agences gouvernementales, les LGU, les parties prenantes privées, ainsi que le public, de travailler en harmonie pour lutter contre la corruption. Comme je l’ai toujours dit, si vous voyez de la bureaucratie ou de la corruption se produire dans la région, qu’il s’agisse de la formation de longues files d’attente, de la prolifération de réparateurs, etc., vous devez intervenir et prendre l’initiative de la combattre. Ne pointons pas du doigt. Essayons plutôt de trouver des solutions le plus rapidement possible.

Notre visite au port de Matnog s’inscrit dans le cadre de notre initiative cARTAravan, où nous prévoyons de parcourir différentes régions du pays pour sensibiliser les autorités à la facilité de faire des affaires et aux initiatives anti-bureaucratie. Grâce à cela, nous visons à faire en sorte que les réformes que nous avons institutionnalisées traversent les frontières en dehors de la région métropolitaine de Manille et soient ressenties jusqu’au niveau local. Tout cela est conforme à notre mandat de superviser une politique nationale de rationalisation et d’automatisation et fait partie de notre campagne visant à favoriser une approche pan-nationale pour éradiquer la bureaucratie et la corruption dans le pays. Encore une fois, nous voudrions rappeler aux agences gouvernementales que ce n’est pas le moment de travailler en silos, en particulier lors de la gestion d’installations d’importance nationale. Nous espérons que tous les autres groupes et agences gouvernementales que nous avons rencontrés continueront de se coordonner avec nous pour éradiquer la bureaucratie et la corruption au port de Matnog.


[ad_2]

Laisser un commentaire