Relancer la HSR avec Singapour est désormais un gâchis, inutile en raison de la courte distance : Mahathir


KUALA LUMPUR – Le Dr Mahathir Mohamad a déclaré mardi 7 décembre que ce n’était pas le bon moment et que ce serait un gaspillage de ressources pour relancer le projet de train à grande vitesse Malaisie-Singapour car il ne couvre qu’une distance relativement courte.

L’ancien Premier ministre a déclaré que payer la lourde compensation de 320 millions de RM (103,5 millions de dollars singapouriens) à Singapour voisin mettait déjà le pays en retard, ajoutant qu’après réflexion, le TGV pour couvrir une portée de 200 km pourrait ne pas être réellement nécessaire dans le pays.

« Si vous voulez rendre le TGV populaire, il faut aller plus loin. S’il s’agit d’une courte distance, le temps gagné est très minime. Si vous ne parcourez que 200 km, ce n’est pas beaucoup de temps que vous économisez.

« Alors, pourquoi les gens devraient-ils voyager dans un train cher alors qu’ils peuvent voyager par la route ou par d’autres trains ? Lorsque vous voulez un TGV, il devrait parcourir une longue distance, disons de Singapour à Penang, ou Alor Setar, ou la frontière de la Thaïlande », a-t-il déclaré lors d’une discussion virtuelle avec les médias.

Il a déclaré que les Malaisiens préfèrent conduire dans le pays lorsqu’ils parcourent de longues distances, plutôt que de prendre le train, ajoutant que le gouvernement doit évaluer l’utilité du TGV et les besoins du pays.

« Si vous trouvez que le pays n’en a pas encore besoin, alors ne le faites pas. Le TGV va voyager à Singapour et à Kuala Lumpur. C’est une distance très courte, pas beaucoup de temps gagné.

« Vous pouvez aussi prendre l’avion, conduire, c’est donc un très gros investissement », a-t-il déclaré, ajoutant que la relance du HSR signalait également le renouveau de la corruption en politique.

Le 1er janvier, la Malaisie et Singapour ont annoncé conjointement la fin du projet HSR, les deux pays n’étant pas parvenus à un accord sur les modifications proposées par la Malaisie avant l’expiration de l’accord de projet le 31 décembre 2020.

Plus tard en mars, la Malaisie a annoncé qu’elle avait payé 102,8 millions de dollars singapouriens à Singapour pour les coûts encourus pour le développement du projet HSR et en relation avec la prolongation de sa suspension. COURRIER MALAIS

Laisser un commentaire