Que faut-il pour conduire en France en 2023 ?


On peut affirmer sans se tromper que de nombreux Britanniques feront partie de ceux qui saisiront l’opportunité de se rendre en France cette année – en fait, ce pays devrait devenir le pays le plus visité au monde d’ici 2025, accueillant environ 93 millions de touristes.

Des sites touristiques de Paris aux plages de Nice, nos voisins d’outre-Manche disposent d’un catalogue de destinations vraiment enviable, que ce soit pour des city breaks, des vacances en camping ou des escapades en bord de mer.

Sa proximité avec le Royaume-Uni fait de la France une destination incroyablement accessible pour les Britanniques, beaucoup choisissant d’explorer le pays en voiture, un moyen qui permet aux visiteurs de voir davantage ce que la France a à offrir.

Même si certains peuvent considérer les vacances en voiture comme beaucoup plus simples que de parcourir des sites Web, de s’enregistrer pour des vols et de se rendre à l’aéroport, il existe néanmoins certaines règles et réglementations que les Britanniques doivent connaître lorsqu’ils conduisent en France.

Nous avons rassemblé toutes les informations dont vous avez besoin pour que votre voyage se déroule sans problème.

Règles et conditions d’entrée en France

Toutes les conditions d’entrée liées au Covid ont été supprimées le 1er août 2022, de sorte que toute personne entrant dans le pays n’est plus tenue de fournir une preuve de vaccination.

De nos jours, les principales conditions d’entrée à surveiller sont celles liées au Brexit. Toute personne entrant dans l’un des pays de la zone Schengen doit posséder un passeport délivré moins de 10 ans avant la date d’entrée dans le pays ; il doit également être valable au moins trois mois après la date à laquelle vous envisagez de partir.

De plus, n’oubliez pas que vous ne pouvez séjourner dans les pays Schengen que pour une période de 90 jours sans visa.

Il pourra également vous être demandé un justificatif d’hébergement, une assurance pour le voyage, un billet aller-retour ou un billet de continuation et une preuve que vous disposez de suffisamment d’argent pour la durée du séjour (cela s’élève à environ 65 euros par jour si vous séjournez dans un hébergement fourni commercialement, comme hôtels).

En savoir plus sur Voyage en France:

Conduire en France

De nombreuses règles de base pour conduire en France – à part, surtout, le côté de la route à suivre – sont similaires à celles du Royaume-Uni. Les conducteurs doivent avoir au moins 18 ans et être en possession d’un permis de conduire valide, et vous devez également avoir à portée de main une assurance et les documents du véhicule (comme un V5). Vous n’avez pas besoin d’être en possession d’un permis de conduire international supplémentaire.

La limite de vitesse sur les autoroutes est également de 130 km/h en France (110 km/h lorsqu’il pleut), tandis que les limites de vitesse sur les routes A et B ont été réduites à 80 km/h en 2018. Pensez à céder le passage à droite aux intersections.

Si vous conduisez une voiture britannique à l’étranger (plutôt que d’en louer une en France, par exemple), vous devrez peut-être afficher un autocollant britannique ovale blanc à l’arrière de votre véhicule (ceux-ci ont remplacé les autocollants britanniques ovales blancs en 2021). Vous devez le faire dans les cas suivants :

  • Si votre plaque d’immatriculation ne comporte que des chiffres et des lettres sans drapeau ni identifiant ;
  • si votre plaque porte un identifiant GB avec un drapeau syndical ;
  • si la plaque porte un drapeau de l’UE ;
  • ou si votre plaque d’immatriculation affiche un drapeau anglais, écossais ou gallois.

Il existe plusieurs autres réglementations liées à la conduite automobile qui peuvent ne pas être familières aux citoyens britanniques. Il est obligatoire d’avoir sur soi un triangle de signalisation et une veste réfléchissante (qui doivent être accessibles sans avoir à sortir de la voiture). Vous devez également emporter des déflecteurs de faisceaux de phares et des ampoules de rechange pour vos feux.

Vous aurez peut-être également besoin d’une vignette pollution de l’air, appelée vignette Crit’Air. Ceux-ci catégorisent les véhicules en fonction de leurs émissions et peuvent restreindre l’accès à certaines parties des villes comme Paris, Lyon et Grenoble. Par exemple, certains véhicules immatriculés avant 1997 peuvent ne pas être autorisés du tout à circuler à Paris entre 8h et 20h en semaine. Vous trouverez plus d’informations sur la nécessité ou non d’un autocollant sur le Site du ministère français de l’Environnement.

Les amendes pour excès de vitesse et non-port de la ceinture de sécurité s’élèvent à 135 €. La limite d’alcool au volant en France est inférieure à celle du Royaume-Uni : 50 mg pour 100 ml de sang contre 80 g en Grande-Bretagne.

Il est interdit d’utiliser des téléphones et des appareils avec les mains et toute utilisation d’un appareil, même s’il s’agit d’un casque ou d’écouteurs Bluetooth, est contraire à la loi. Il est également illégal d’utiliser un système de navigation par satellite ou un détecteur de radar qui alerte les conducteurs de l’approche de radars, passible d’une amende potentielle de 1 500 €.

Lisez nos critiques du meilleurs hôtels parisiens

Laisser un commentaire