Près de la moitié de la capacité éolienne offshore du Royaume-Uni détenue par des entités publiques étrangères, selon une analyse | Actualité Climatique


Près de la moitié de toute la capacité éolienne offshore du Royaume-Uni est détenue par des entités étrangères détenues par l’État ou majoritairement détenues par l’État, selon une nouvelle analyse exclusivement partagée avec Sky News.

Le danois Orstead, détenu majoritairement par le gouvernement danois, et le norvégien Equinor arrivent en tête de liste des entités publiques détenant la plus grande participation dans l’éolien offshore britannique, avec respectivement 20% et 9%.

Ils sont suivis par des organisations publiques en Suède, en Italie, en Chine et en France, selon une analyse du groupe de réflexion Common Wealth et fournie exclusivement à Sky News.

L’évaluation par Common Wealth des données accessibles au public du Crown Estate, qui possède et loue une grande partie des fonds marins de ce pays, a révélé que le Royaume-Uni est douzième sur la liste, derrière les Émirats arabes unis, l’Irlande, l’Allemagne, le Japon et la Malaisie.

Cela s’explique en grande partie par le fait que le gouvernement britannique ne possède qu’une petite société d’énergie renouvelable appelée Offshore Renewable Energy Catapult, qui se concentre sur la recherche et l’innovation et ne détient qu’un infime pourcentage de la capacité.

Le directeur de Common Wealth, Matthew Laurence, a déclaré: « La propriété publique de l’énergie renouvelable est déjà répandue en mer du Nord – elle profite simplement aux autres pays.

« Il est temps de corriger cela en créant un générateur d’énergie verte au Royaume-Uni : il déploierait une infrastructure d’énergie propre plus rapidement, plus équitablement et à moindre coût que le statu quo. »

Le rapport de Common Wealth a ajouté qu’en 2021 seulement, 2,5 milliards de livres sterling de factures d’énergie payées par les consommateurs britanniques sont allées à des entités publiques étrangères.

Il a également constaté que sur les 58 % de la capacité éolienne offshore du Royaume-Uni détenue par des entreprises privées, un tiers seulement a son siège social au Royaume-Uni.

Les plus grands propriétaires privés sont l’allemand RWE, l’écossais SSE et l’espagnol Iberdrola.

Abonnez-vous à ClimateCast sur Spotify, Podcast Apple ou Haut-parleur

Le Congrès des syndicats a également appelé à ce qu’il appelle un « champion public de l’énergie » qui investirait les bénéfices excédentaires de la production d’électricité pour réduire les factures et isoler les maisons.

L’énergie propre et le changement climatique seront un thème clé de conférence du parti travailliste de cette semainebien que le dirigeant travailliste Sir Keir Starmer ait abandonné son projet de nationaliser les entreprises énergétiques.

La Première ministre Liz Truss a parlé positivement de l’éolien et de l’énergie nucléaire, mais résiste aux appels à étendre une taxe exceptionnelle sur les entreprises de combustibles fossiles, a levé l’interdiction de la fracturation hydraulique pour le gaz de schiste au Royaume-Uni et se prépare à accorder près de 100 nouvelles licences de forage. pour le pétrole et le gaz en mer du Nord.

Regardez le Daily Climate Show à 15h30 du lundi au vendredi et The Climate Show avec Tom Heap le samedi et le dimanche à 15h30 et 19h30.

Le tout sur Sky News, sur le site Web et l’application Sky News, sur YouTube et Twitter.

L’émission étudie comment le réchauffement climatique modifie notre paysage et met en évidence des solutions à la crise.

Laisser un commentaire