Pourquoi le WRC a besoin que le Rallye du Mexique revienne au calendrier – DirtFish

[ad_1]

Se heurter à Suberville lors d’une manche du WRC vers le milieu de la saison a toujours été un plaisir absolu. Il y a toujours une autre aventure à l’horizon. Et puis vint 2020.

En atterrissant à l’aéroport de León Guanajuato, j’ai allumé le téléphone et j’ai été accueilli par un Colin Clark excité (je sais, y a-t-il une autre sorte de Colin Clark ?).

« Je viens de parler à Motorsport Italia », disait le message, « ils ne savent pas comment ils vont rentrer chez eux. L’Italie ferme ses frontières… »

Au fil de la semaine, l’Italie est rapidement devenue le reste du monde et l’attention s’est estompée de ce qui était une autre masterclass mexicaine de Sébastien Ogier. Mais juste au moment où le Français enfilait une autre paire de bottes de cow-boy gagnantes, la grande majorité du parc d’assistance cherchait à couper et à courir dans le but de revenir en Europe alors que le coronavirus tendait la main et verrouillait son emprise pandémique sur le monde. .

Il était impossible de ne pas ressentir une grande sympathie pour le Rallye México. Raccourci d’un jour, le WRC a augmenté et est parti à une vitesse record et en raison de la menace persistante de COVID-19, il n’est pas revenu depuis.



[ad_2]

Laisser un commentaire