Pompéi, Italie : Balade illégale en cyclomoteur des touristes australiens


Un touriste australien a fait la une des journaux internationaux et a été qualifié de « barbare » après avoir été arrêté pour avoir traversé un site du patrimoine mondial de l’UNESCO en Italie.

Le touriste, âgé de 33 ans, a été accusé d' »accès non autorisé » par la police après avoir conduit un cyclomoteur sur près de deux kilomètres à travers les ruines antiques de Pompéi, dans le sud du pays.

La police italienne affirme que l’homme australien a traversé le parc archéologique de renommée mondiale via une porte de service après l’entrée de voitures d’entreprises de construction.

La sécurité et les gardes ont appréhendé l’homme avant que des dommages ne soient causés au site vieux de 2000 ans à la suite d’une série de séquences de vidéosurveillance.

« L’itinéraire emprunté est un chemin de terre à l’extérieur des anciens murs de la ville, utilisé par les véhicules de chantier pour les travaux d’excavation », a indiqué le parc dans un communiqué.

« Il est sûr, restauré et non accessible au public. Il n’y avait donc aucun danger pour les visiteurs ou pour le patrimoine archéologique à aucun moment.

L’homme a affirmé qu’il ignorait qu’il avait traversé l’ancien site – qui a été détruit en 79 après JC à la suite d’une éruption volcanique.

Le site du patrimoine mondial de l’UNESCO n’autorise pas le passage des véhicules de tourisme.

Aucune partie de la ville antique n’a été visitée ou endommagée par le touriste, mais les médias italiens ont critiqué l’homme, le qualifiant de « barbare ».

Laisser un commentaire