Plus d’un million de personnes prendront la route pour les vacances alors que la Turquie prolonge la pause de l’Aïd


Les villes et les stations balnéaires de Turquie se préparent à un afflux de voyageurs maintenant que la Turquie a prolongé la fête religieuse à venir, donnant un nouvel élan à l’industrie cruciale du tourisme.

Le président Recep Tayyip Erdoğan a déclaré lundi que les vacances de quatre jours de Qurban Bayram, également connues sous le nom d’Aïd al-Adha, seront liées au 15 juillet, Journée de la démocratie et de l’unité nationale. La pause durera donc du 9 juillet au 17 juillet.

Plus d’un million de personnes devraient prendre des vacances pendant la pause, selon l’Association des agences de voyage de Turquie (TÜRSAB), sans parler des millions qui prennent habituellement la route chaque année pour rendre visite à leurs proches pour la fête religieuse.

« Nous nous attendons à une vitalité de la demande des touristes nationaux et étrangers pendant la période de l’Aïd », a déclaré Müberra Eresin, responsable de l’Union des hôteliers de Turquie. (TUROB).

« Il y a une demande nationale et étrangère remarquable dans les stations balnéaires, alors qu’il y aura une intensité en termes de visiteurs étrangers dans les hôtels d’Istanbul », a déclaré Eresin à l’Agence Anadolu (AA).

Elle a particulièrement souligné l’augmentation des arrivées en provenance du Moyen-Orient et des pays du Golfe, ainsi que d’Europe, dont l’Allemagne et le Royaume-Uni, et des États-Unis et d’Amérique latine. Eresin a déclaré que les installations d’hébergement dans la métropole turque sont estimées à 90% pleines pendant les vacances de l’Aïd.

«Nous prévoyons qu’environ 1 million de personnes partiront en vacances ce jour férié par l’intermédiaire de nos agents. Lorsque nous ajoutons à ce chiffre ceux qui rendent visite à leur famille, le nombre augmente beaucoup plus », a déclaré TÜRSAB dans un communiqué.

Les réservations sont particulièrement élevées pour les stations balnéaires de la mer Égée, notamment Bodrum, Kuşadası, Fethiye et Marmaris, a indiqué l’association. Il en va de même pour la région méditerranéenne, menée par Kemer, Alanya, Belek et Lara.

Les arrivées étrangères en Turquie de janvier à mai de cette année ont bondi de plus de 207 % pour atteindre plus de 11,3 millions, selon les données officielles.

Le nombre de visiteurs étrangers a grimpé de 94,1 % pour atteindre 24,71 millions et les revenus ont doublé pour atteindre près de 25 milliards de dollars l’an dernier lorsque les mesures COVID-19 ont été assouplies par rapport à 2020.

Les responsables espèrent que le tourisme cette année pourrait reproduire ou dépasser les chiffres de 2019, lorsque quelque 52 millions de visiteurs ont rapporté 34 milliards de dollars de revenus.

Le bulletin quotidien de Sabah

Tenez-vous au courant de ce qui se passe en Turquie, dans sa région et dans le monde.


Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d’utilisation et notre politique de confidentialité. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d’utilisation de Google s’appliquent.

Laisser un commentaire