pas d’arrêt des vols pour Air France et Transavia

[ad_1]

Air France relie actuellement Tel Aviv et Beyrouth à Paris-Charles de Gaulle pour raison d’un vol quotidien en gros-porteur.
MoiraM / stock.adobe.com

Alors que le ministère des Affaires étrangères a appelé les Français à ne pas voyager en Israël, au Liban, en Iran et dans les territoires palestiniens, les compagnies aériennes françaises qui s’y rendent indiquent maintenir leurs vols. Les voyagistes, eux, recommandent fermement aux touristes d’y reporter leurs séjours.

La situation se tend toujours plus au Moyen-Orient, mais les liaisons aériennes se maintiennent. Quelques heures après l’appel du ministère français des Affaires étrangères ce vendredi 12 avril à ne pas se rendre en Israël, au Liban, en Iran et dans les territoires palestiniens, les compagnies aériennes tricolores y effectuant des liaisons indiquant maintenues malgré tout leurs programmes de vol.

«À ce stade, les liaisons Air France de et vers Tel Aviv (Israël) et Beyrouth (Liban) opèrent normalement. Des mesures commerciales sont en place, permettant aux clients voyageant jusqu’au 15 avril 2024 de reporter ou d’annuler leur voyage sans frais», indique la direction de la compagnie au Figaro, précisant toutefois «suivre en temps réel l’évolution de la situation au Moyen-Orient». Air France compte actuellement chacune des deux destinations à Paris-Charles de Gaulle pour raison d’un vol quotidien en gros-porteur.

Même son de cloche chez la petite sœur à bas coût d’Air France, Transavia, qui maintient à ce jour son programme vers Israël et le Liban. «Transavia France rappelle que la sécurité de ses clients et de ses équipages est sa priorité absolue», préciser la direction de la compagnie. Dans le programme des vols 2024 de Transavia sont prévus et donc maintenus :

  • Orly – Tel-Aviv : 1 vol quotidien
  • Orly-Beyrouth : 1 vol quotidien
  • Lyon-Beyrouth : 2 vols par semaine (lundi et vendredi)
  • Marseille – Beyrouth : 1 vol par semaine (en avril : le mardi / en mai : le mercredi)
  • Nice – Beyrouth : 1er vol le 17 juillet : 1 vol par semaine (le mercredi)
  • Orly – Amman (Jordanie) : 1 vol par semaine (le samedi)

Les deux compagnies du groupe Air France-KLM, après une période d’arrêt complet de leurs vols vers Israël après le 7 octobre, y avaient toutes deux repris leurs opérations en début d’année 2024.

À noter que la compagnie allemande Lufthansa, qui devait encore l’Iran, a quant à elle annoncé la suspension de ses vols de et vers Téhéran.

Le tourisme à l’arrêt dans toute la région

De leur côté, les voyagistes français renouvellent leur appel à ne pas visiter la région. Les deux principaux syndicats professionnels du secteur, les Entreprises du voyage et le Syndicat des entreprises du Tour-operating (Seto), indiquant au Figaro ne pas avoir recensé de clients français en voyage dans la région actuellement. Dans une note interne, le Seto recommande aux professionnels du tourisme de suspendre tous les départs de clients vers Israël jusqu’au nouvel ordre.

Depuis le 7 octobre dernier, la fréquentation touristique au Proche-Orient est quasi-inexistante, que ce soit en Israël et au Liban, mais aussi dans les zones voisines fréquentent habituellement les touristes français. L’Égypte ou la Jordanie ont connu un coup d’arrêt brutal à leurs fréquentations touristiques, certains voyagistes français faisant partie de baisses allant jusqu’à 80% par rapport à l’an passé.

 » data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js » >

[ad_2]

Laisser un commentaire