Palma de Majorque nommée deuxième ville européenne la plus touchée par la pollution des croisières cet été | Nouvelles de voyage | Voyager

[ad_1]

La NABU a évalué les mesures mises en œuvre et les objectifs des organisateurs de croisières, concluant que sur 19 entreprises interrogées, une seule n’a obtenu que la moitié des points nécessaires.

Bien que la plupart des compagnies de croisières aient désormais une stratégie climatique et se soient engagées à atteindre les objectifs climatiques de Paris en utilisant des technologies modernes telles que les batteries et les piles à combustible, seule TUI Cruises dispose d’un navire qui devrait utiliser du méthanol.

Sönke Diesener, expert croisière NABU, a expliqué : « Dans la 10e année du classement des croisières, les résultats montrent une fois de plus que la protection de l’environnement et du climat n’est toujours pas au premier plan pour les compagnies de croisières.

« Le mazout lourd continue d’être le carburant de choix pour la majorité de la flotte existante. Seuls quelques projets véritablement pérennes en sont aux étapes de planification et de mise en œuvre.



[ad_2]

Laisser un commentaire