Ouverture de la France le 9 juin – Système de feux de circulation classé ambre aux États-Unis et au Royaume-Uni


La France a annoncé que le pays s’ouvrira aux touristes internationaux le 9 juin comme prévu, en utilisant un système de feux tricolores pour déterminer qui peut visiter.

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Raconté Europe 1, « en ce qui concerne les pays qui sont en dehors de l’espace européen… il y aura des pays verts, des pays oranges et des pays rouges ».

Il y aura différentes restrictions de voyage pour chaque groupe ; le Royaume-Uni et les États-Unis figurent sur la liste orange, ce qui n’autorise, de manière cruciale, que les voyages non essentiels pour les voyageurs vaccinés. Tous les pays de l’UE sont classés verts, ce qui signifie qu’ils peuvent visiter sans aucune restriction de voyage.

Comme indiqué dans Le local, le monde a été classé en conséquence :

Pays verts–tout l’UE/espace Schengen, plus la liste de sécurité de l’UE. À l’heure actuelle, huit pays figurent sur la liste des pays sûrs de l’UE et sont autorisés à entrer librement – ​​depuis le 3 juin, il s’agit de l’Australie, d’Israël, du Japon, de la Nouvelle-Zélande, du Rwanda, de Singapour, de la Corée du Sud et de la Thaïlande.

Pays rouges–ce sont des pays où le virus circule et où il existe des variantes inquiétantes : Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Brésil, Bolivie, Colombie, Costa Rica, Inde, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Suriname, Turquie et Uruguay.

Pays oranges–partout ailleurs, où le virus est sous contrôle sans souci généralisé de variantes.

Pour chaque couleur, il existe des règles différentes selon que les personnes sont vaccinées ou non :

  • Les voyageurs qui sont vaccinés de pays verts, n’ont pas besoin de tester pour Covid-19. S’ils ne sont pas vaccinés, ils devront se présenter avec la preuve d’un test PCR négatif, effectué dans les 72 heures précédentes.
  • Voyageurs entièrement vaccinés de pays orange/ambre devra arriver avec un test PCR négatif, pris dans les 72 heures précédentes. Si les gens ne sont pas vaccinés dans les pays de la liste orange, ils ne peuvent pas voyager, sauf pour des raisons essentielles. S’ils sont toujours autorisés à ce stade, ils doivent arriver avec un test PCR Covid-19 négatif et se mettre en quarantaine pendant 7 jours (avec un autre test le 7).
  • Voyageurs entièrement vaccinés de pays de la liste rouge peut arriver en France mais uniquement pour des raisons essentielles, doit être en possession d’un résultat de test PCR Covid-19 négatif (fait pas plus de 48 heures avant le départ) et mis en quarantaine pendant 7 jours, avec un test négatif pour sortir de l’auto-isolement. Les restrictions de voyage sont les mêmes pour les voyageurs des pays de la liste rouge qui ne sont pas vaccinés, sauf qu’ils doivent se mettre en quarantaine pendant 10 jours.

BFM TV signalé que la France acceptera la certification de l’un des quatre vaccins déjà utilisés dans l’UE ; Pfizer-BioNTech, Moderna, Johnson & Johnson et AstraZeneca. Pour la France, les personnes sont considérées comme vaccinées deux semaines après la deuxième dose de Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca et quatre semaines après avoir reçu la dose unique de Johnson & Johnson.

La France utilise également un Pass Sanitaire, via l’application TousAntiCovid – sa version du certificat COVID numérique de l’UE et fournit des tests Covid-19 gratuits aux touristes tout au long de la saison des vacances.

Jusqu’au 9 juin, tous les arrivants hors UE doivent avoir la preuve d’un résultat négatif au test Covid-19 et observer la quarantaine pendant sept jours.

Le Royaume-Uni a mis en place un système de feux de circulation similaire, permettant de reprendre les voyages à partir du 17 mai dans 12 pays, modifiant les règles le 3 juin pour retirer le Portugal de la liste des pays sûrs. Il y a maintenant quelques débat au Royaume-Uni sur la question de savoir si un verrouillage complet aura lieu à travers le Royaume-Uni le 21 juin comme prévu initialement, en raison de l’augmentation inquiétante des infections de la variante Delta (indienne) de Covid-19.



Source link

Laisser un commentaire