Où diable est Jonathan B. Roy ?


Maroc, Albanie, Slovénie et Italie jusqu’à présent. La Géorgie ensuite, puis Chypre et…

Contenu de l’article

Où iriez-vous si vous pouviez vivre n’importe où dans le monde gratuitement ?

Publicité

Contenu de l’article

Un appartement Rive Gauche à Paris ? Quelque part avec vue sur Bondi Beach à Sydney ? Le Cap? Copenhague ? Californie?

Jonathan B. Roy peut prendre cette décision. L’homme de 36 ans de L’Original fait partie des 12 personnes choisies pour vivre gratuitement pendant un an dans un logement Airbnb.

« Chaque jour, je dois me pincer », déclare Roy lors d’un appel vidéo depuis Madonna di Campiglio, un village de ski dans les Alpes italiennes. « Ce n’est pas quelque chose que je pourrais me permettre de faire moi-même. »

Son voyage a commencé en octobre à Marrakech, au Maroc, et s’est poursuivi à travers l’Albanie et la Slovénie. Lui et sa compagne, Gabrielle Rouleau, resteront 10 jours en Italie avant de se diriger vers la Géorgie, l’ex-république soviétique, puis vers l’île de Chypre en mer Méditerranée.

Publicité

Contenu de l’article

Les destinations hors des sentiers battus sont parfaites pour le vétéran voyageur hors des sentiers battus.

Jonathan B Roy et sa compagne, Gabrielle Rouleau, à l'aéroport de Tirana, capitale de l'Albanie.
Jonathan B Roy et sa compagne, Gabrielle Rouleau, à l’aéroport de Tirana, capitale de l’Albanie. Photo par Jonathan B Roy /Instagram

« Le point culminant a été l’Albanie », a-t-il déclaré. « Tout était si fascinant. Chaque année de leur histoire est riche. Tout le monde est heureux de parler et de raconter des histoires. La littérature, la nourriture, le paysage… Tout est vraiment bon.

« Je ne connaissais rien à l’Albanie et c’est pourquoi je n’ai pas voulu aller à Paris. Je connais la culture parisienne. Je veux aller dans un endroit où je peux apprendre.

Roy a participé au concours Airbnb en juin dernier alors qu’il était de retour au Canada après qu’un voyage à vélo de quatre ans et 40 000 kilomètres autour du monde ait été écourté par la pandémie de COVID-19. Il est entré sur une alouette, l’une des 314 000 personnes à répondre à la question d’Airbnb : « Pourquoi devrions-nous vous choisir pour vivre le mode de vie nomade ? » Ensuite, on lui a demandé de soumettre une courte vidéo , puis faire un entretien téléphonique de suivi.

Publicité

Contenu de l’article

Roy est diplômé en ingénierie et en droit, mais envisage de voyager et de raconter des histoires comme ses emplois à temps plein. Il utilise Instagram , Facebook et Youtube comptes pour amener ses partisans tout au long du voyage. À l’étranger, il a pu continuer à faire une partie du travail sur le site Web, l’écriture et la vidéo qu’il avait au Canada. Rouleau, un avocat, travaille un jour par semaine pendant le voyage.

Autre temps fort du voyage : la Slovénie. Le petit pays de deux millions d’habitants est situé à cheval sur les Balkans et le reste de l’Europe et retrace son histoire à travers l’ancienne Yougoslavie communiste jusqu’à l’empire austro-hongrois.

« Je pensais que cinq semaines suffiraient pour visiter la Slovénie parce que c’est si petit, mais j’aurais pu y rester six mois », a déclaré Roy. « C’est un bijou. Il a tout.

Publicité

Contenu de l’article

Le règlement du concours stipule que le couple doit séjourner un minimum de quatre semaines dans chaque unité locative. Cela a facilité la sécurité pendant la pandémie, a-t-il déclaré. Lors de son voyage à vélo, Roy mangeait et dormait fréquemment chez des personnes qu’il rencontrait en cours de route. Cette année, ils vivent comme des locaux.

« Je ne voyagerais probablement pas si je ne faisais pas partie de ce programme », a-t-il déclaré. « Mais la plupart de nos activités se déroulent à l’extérieur. Nous sommes seuls dans notre appartement. Nous ne voyageons pas beaucoup et, quand nous le faisons, nous louons une voiture. J’ai adapté ma façon de voyager.

Mais le nouveau voyage a ses propres défis.

« Sur mon vélo, je voyageais avec 120 livres, y compris mon vélo », a-t-il déclaré. « Je pensais que maintenant que j’avais une valise, ce serait plus facile. Mais c’est 10 fois pire ! Nous avons des skis. Nous avons des bottes. Nous avons des casques. Nous avons tous ces livres. Nous avons même un tapis que nous avons acheté au Maroc… »

Publicité

Contenu de l’article

Nous nous excusons, mais cette vidéo n’a pas pu se charger.

Roy prévoyait d’utiliser ce temps pour écrire un livre, une suite à sa première Histoire à dormier dehors, sur son épopée à vélo. Mais l’écriture et les voyages n’ont pas été des compagnons faciles.

« Après l’Albanie, j’essaie de trouver des pays moins intéressants », dit-il en riant. « Mon objectif cette année est de terminer mon deuxième livre, mais en Albanie, je n’ai pas trouvé le temps ni la volonté de l’écrire. Tout était si fascinant. J’en apprenais trop sur ce qui se passait et je ne terminais pas mes chapitres !

Le couple doit rentrer au Canada en juillet.

L'incroyable château de Predjama en Slovénie.  Il a commencé à être construit au 13ème siècle, directement sur une paroi rocheuse massive et sous une pierre protectrice en surplomb.  Son propriétaire le plus connu, Érasme de Lueg, s'y réfugia au XVe siècle après avoir tué en duel un parent de Frédéric III, empereur du Saint Empire romain germanique.  La légende raconte que l'un de ses hommes le trahit, signalant le moment où Erasme se trouvait à la dépendance, le seul endroit séparé de la forteresse et que l'on aperçoit à gauche du château sur la photo.  Un coup de canon bien placé l'emporte.  Photo publiée avec l'aimable autorisation d'Instagram/ @jonathanbroy
L’incroyable château de Predjama en Slovénie. Il a commencé à être construit au 13ème siècle, directement sur une paroi rocheuse massive et sous une pierre protectrice en surplomb. Son propriétaire le plus connu, Érasme de Lueg, s’y réfugia au XVe siècle après avoir tué en duel un parent de Frédéric III, empereur du Saint Empire romain germanique. La légende raconte que l’un de ses hommes le trahit, signalant le moment où Erasme se trouvait à la dépendance, le seul endroit séparé de la forteresse et que l’on aperçoit à gauche du château sur la photo. Un coup de canon bien placé l’emporte. Photo publiée avec l’aimable autorisation d’Instagram/ @jonathanbroy Photo de Jonathan B. Roy /Instagram

Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suivez des commentaires. Visitez notre Règles de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster votre e-mail réglages.



Laisser un commentaire