Neuf mises à jour sur les voyages en France le 26 novembre


Nous jetons un coup d’œil à l’actualité des voyages concernant les voyages vers, depuis et autour de la France cette semaine.

1. Air France propose des vols supplémentaires pour les vacances de Noël

Air France propose une série de vols supplémentaires reliant différentes régions de France et d’Italie pour les personnes voyageant pendant la période de Noël.

Au départ de Paris-Charles de Gaulle, il y aura des dessertes supplémentaires vers Ajaccio et Bastia en Corse les 18, 23 et 26 décembre et le 2 janvier.

Au départ de Rennes, des vols spéciaux seront disponibles les mêmes jours vers Marseille et Nice.

Enfin, au départ de Lyon, il y aura des vols supplémentaires vers Rome sur ces quatre jours.

2. Brittany Ferries pour ramener la route Royaume-Uni-France plus rapide

Brittany Ferries a annoncé qu’elle reprendrait ses traversées plus rapides de la Manche à partir de l’été 2022.

Le service de deux heures 30 minutes a été suspendu en 2020 à cause de Covid, mais sera de retour à partir du 27 mai les vendredis, samedis et dimanches.

Le service – qui relie Portsmouth et Poole à Cherbourg – fonctionnera jusqu’au 4 septembre, avec une pause entre le 5 juin et le 15 juillet.

Il quitte Portsmouth à 07h00 et arrive à Cherbourg à 11h00, retour à Poole à 11h45.

Ce service plus rapide complète les traversées en car-ferry standard de Brittany Ferries entre Poole et Cherbourg, qui reprendront le 28 mars après une interruption liée à Covid.

3. La France suspend ses vols en provenance d’Afrique australe

La France a suspendu tous les vols en provenance d’Afrique australe après la découverte d’une nouvelle variante de Covid préoccupante.

Cela affectera les vols en provenance du Botswana, d’Afrique du Sud, du Lesotho, du Zimbabwe, du Mozambique, de Namibie et d’Eswatini.

Le variant B.1.1.529 a été détecté pour la première fois en Afrique du Sud et l’on craint qu’il soit très hautement transmissible.

La suspension a pris effet « immédiatement » aujourd’hui (26 novembre) et durera au moins « au moins 48 heures » selon le ministère de la Santé.

4. La SNCF n’augmentera pas les tarifs de ses lignes longue distance en 2022

La SNCF a annoncé qu’elle n’augmenterait pas le prix des billets sur les lignes longue distance l’année prochaine.

« En 2020 et 2021, nous n’avons pas augmenté les prix, je dirais même que nous les avons réduits », a déclaré à Franceinfo le PDG de SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet.

Les prix des billets TER sont déterminés par les régions qu’ils desservent et pourraient donc augmenter l’année prochaine.

M. Fanichet a ajouté qu’il était heureux que 2,3 millions de personnes en France aient déjà réservé des billets de train pour les vacances de Noël. « C’est 15 % de plus qu’en 2019 », a-t-il déclaré.

Il a également évoqué « l’énorme succès » de la carte Avantage de la SNCF, précisant que : « Nous en vendons 8 000 chaque jour, soit deux fois plus qu’à la même époque l’an dernier ».

D’un coût de 49 €, cette carte permet aux passagers d’accéder à des billets à prix réduits, tant qu’il reste des places disponibles dans le train.

5. La France renforce les contrôles aux frontières de Covid avec certains pays

Les adultes non vaccinés – et les enfants non accompagnés de plus de 12 ans – voyageant en France depuis la Suisse, le Luxembourg ou la Pologne doivent désormais présenter un résultat de test PCR ou antigénique négatif des dernières 24 heures.

Auparavant, le test pouvait être passé jusqu’à 72 heures avant.

Ces pays restent sur la liste verte de la France pour les voyages, mais sont désormais surveillés de plus près en raison de l’augmentation des cas de Covid qu’ils connaissent.

Le délai de 24 heures s’applique déjà aux voyageurs non vaccinés en provenance d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, de Bulgarie, de Croatie, d’Estonie, de Grèce, de Hongrie, d’Irlande, de Lituanie, de Lettonie, des Pays-Bas, de République tchèque, de Roumanie, de Slovaquie, de Slovénie et du Royaume-Uni.

Les voyageurs vaccinés peuvent continuer à présenter leurs certificats de vaccination comme auparavant.

6. Le train des neiges transportera gratuitement les passagers de Tende à Limone

Les passagers souhaitant se rendre de Tende (Alpes-Maritimes) à la station de ski italienne Limone pourront le faire gratuitement à partir du 12 décembre.

Cela est dû à une promesse faite par le président de la région italienne du Piémont, Alberto Cirio, qui a déclaré que les trains gratuits Trenitalia circuleraient jusqu’au printemps 2022.

Il y aura 12 trains pouvant accueillir 290 passagers chaque jour, à partir de 07h00, pour un trajet d’une demi-heure.

L’horaire sera le suivant :

Limone 07:00 – Tende 07:30

Tende 08:00 – Limone 08:30

Limone 08:50 – Tende 09:20

Tende 09:40 – Limone 10:10

Limone 10:38 – Tende 11:08

Tende 11h20 – Limone 11h50

Limone 14h20 – Tende 14h50

Tende 15:10 – Limone 15:46

Limone 16:00 – Tende 16:30

Tende 16:50 – Limone 17:20

Limone 17:40 – Tende 18:10

Tende 18h30 – Limone 19h00

A Limone, des navettes gratuites transporteront les skieurs vers les pistes.

7. Andorre prolonge son pass Covid pour les visiteurs

Les visiteurs d’Andorre depuis la France doivent désormais présenter leur carte sanitaire européenne dans certains lieux.

Celui-ci est accessible dans l’application TousAntiCovid mais peut également être présenté sous forme papier.

L’Andorre n’a pas été épargnée par l’augmentation des cas observée à travers l’Europe ces dernières semaines, et la principauté a donc décidé d’étendre son régime de « Passeport Covid ».

Les personnes de plus de 16 ans en provenance de France peuvent toujours entrer dans le pays sans présenter de document de statut Covid, mais si elles souhaitent se rendre dans un bar ou un restaurant, elles doivent avoir leur carte de santé en main. Dans les restaurants, 10 personnes maximum peuvent s’asseoir sur une table.

À partir du 29 novembre, il sera également nécessaire de présenter votre pass dans les hôtels, gîtes, salons de coiffure, thermes, cinémas, musées et gymnases andorrans.

Enfin, vous aurez besoin d’un pass santé pour assister à des événements extérieurs de plus de 1 000 personnes ou à des événements intérieurs de plus de 100 personnes.

Le masque est également obligatoire dans tous les espaces clos pour les personnes de huit ans et plus, mais pas dans la rue.

Les mesures seront en place pendant au moins deux semaines. Les personnes qui traversent la frontière tous les jours pour le travail ne sont pas concernées.

Pour rentrer en France, les voyageurs doivent soit présenter :

  • Leur pass santé
  • Un résultat de test PCR ou antigénique négatif au cours des dernières 24 heures
  • Un certificat de récupération des six derniers mois.

Lire la suite: Des doses de rappel administrées au Royaume-Uni seront ajoutées à l’application NHS pour les voyages

8. Le Maroc suspend les vols vers et depuis la France

Le ministère marocain des Affaires étrangères a décidé de suspendre les vols au départ et à destination de la France en réaction à « l’aggravation de la situation sanitaire dans certains pays européens ».

« Cette décision prendra effet le 26 novembre 2021 à 23h59 et se poursuivra jusqu’à nouvel ordre », a indiqué le ministère dans un communiqué.

La décision intervient « afin de préserver les acquis du Maroc en matière de gestion de la pandémie de Covid ».

Le Maroc a déjà renforcé ses contrôles aux frontières en réponse à l’augmentation des cas en Europe, en installant des thermomètres électroniques et en effectuant des tests d’antigène dans les aéroports.

Désormais, tout passager – à l’exception des résidents marocains permanents – dont le test est positif sera immédiatement renvoyé dans son pays d’origine.

L’annulation des liaisons aériennes françaises fait suite à la suspension le mois dernier des vols à destination et en provenance de pays tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Russie.

Lire la suite: Masques, tests, boosters : de nouvelles règles Covid pour lutter contre la cinquième vague en France

9. Le nombre de passagers dans les transports publics reste inférieur aux niveaux d’avant la pandémie

Selon l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP), le nombre de personnes circulant dans les transports publics en France n’a toujours pas retrouvé ses niveaux d’avant Covid.

De plus en plus de personnes utilisent les trains et les bus depuis le début de l’année, mais la société de transport francilienne RATP rapporte que les chiffres sont toujours en baisse de 23% par rapport aux niveaux de 2019 ce trimestre.

Le nombre de passagers sur les trains Transilien a atteint 71% des niveaux «normaux», tandis que sur les services TER dans le reste de la France, ils sont revenus à 78-80%.

Thierry Mallet, vice-président de l’UTP, attribue la réduction continue du nombre de passagers à une peur d’attraper le Covid, et à une augmentation des pratiques de travail à distance.

Une étude de septembre réalisée par l’Institut français de l’opinion publique (Ifop) pour l’UTP a révélé que 64 % des Français pensent que l’utilisation des transports en commun augmente le risque de contracter le Covid, alors que seulement 43 % disent la même chose pour les bars et 38% pour les repas de famille.

L’étude a porté sur 1 500 personnes vivant dans des villes de plus de 50 000 habitants.

L’UTP estime que les services de transports publics français ont perdu au total 2,28 milliards d’euros depuis début 2020.

Articles Liés

Quelles sont les règles de voyage France-Royaume-Uni après une infection Covid jab plus ?

Les États-Unis déconseillent les voyages en Allemagne : cela s’étendra-t-il à la France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *