Naoya Inoue-Aran Dipaen se déroule le 14 décembre au Kokugikan Arena à Tokyo

[ad_1]

Naoya Inoue obtient son combat de retour tant attendu.

La titlist des poids coq WBA / IBF en trois divisions sera la tête d’affiche d’une émission dans son Japon natal pour la première fois depuis novembre 2019. L’occasion se présente le 14 décembre, lorsque Inoue défendra ses ceintures contre le Thaïlandais Aran Dipaen (12-2, 11KO) à la célèbre arène Ryogoku Kokugikan à Tokyo.

« Cela fait deux ans que je n’ai pas combattu au Japon », a déclaré Inoue lors de la confirmation du combat. « Je suis vraiment impatient d’y être. »

Inoue de Yokohama (21-0, 18KOs) vise à faire la quatrième défense d’au moins un titre des poids coq et sa troisième en tant que champion unifié. Le concurrent livre pour livre vient de remporter deux victoires consécutives par élimination directe à Las Vegas, y compris une raclée en trois rounds contre le Philippines Michael Dasmarinas en juin dernier aux Virgin Hotels Las Vegas. La victoire a fait suite à un arrêt unilatéral au septième tour du meilleur concurrent des poids coq Jason Moloney à Halloween dernier.

La défense du titre contre Dipaen est du côté le plus faible des adversaires, bien que celui-ci corresponde au projet de loi compte tenu des restrictions de voyage actuelles du Japon liées à Covid. L’annonce elle-même a été retardée car les organisateurs de l’événement ont demandé la confirmation que Dipean – qui entame son premier combat pour le titre en carrière – serait éligible pour faire le voyage de la Thaïlande au Japon pour l’événement.

Dipaen a subi les deux défaites en carrière sur la route, car il a une fiche de 1-2 en dehors de la Thaïlande. Le joueur de 30 ans originaire de Khon Kaen, en Thaïlande, compte une victoire au Japon, un KO au deuxième tour en juin 2019 contre Ryohei Arakawa lors de son cinquième combat professionnel.

Lors de son dernier départ, Dipean a marqué un arrêt de sixième ronde contre son compatriote Sukpraserd Ponpitak en mars dernier à Bang Phli. Son rôle dans ce combat vient strictement du fait qu’il est le challenger disponible le mieux classé puisqu’il est numéro six dans les notes IBF les plus récentes. Lee McGregor (n°3) et Moloney (n°5) doivent se rencontrer dans un éliminateur de titre sanctionné par l’IBF, tandis que Paul Butler (n°4) est actuellement sur le point de défier le titlist des poids coq WBO John Riel Casimero, probablement le 11 décembre à Dubaï.

En tant que tel, Inoue joue son pays d’origine pour la première fois en plus de deux ans. Son dernier combat au Japon a eu lieu lors de sa mémorable victoire par décision unanime en douze rounds contre le champion des quatre divisions Nonito Donaire en novembre 2019 au Saitama Super Arena de Saitama, au Japon. Inoue a unifié les titres WBA/IBF tout en remportant le tournoi des poids coq World Boxing Super Series avec cette victoire.

Le prochain retour à la maison marque la deuxième apparition en carrière d’Inoue à Kokugikan, une célèbre arène de lutte de sumo qui a accueilli tous les événements de boxe pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020 retardés l’été dernier. Inoue a joué pour la dernière fois dans cette salle en décembre 2013, lors de son cinquième combat professionnel et son dernier sans titre en jeu. Le boxeur suprêmement qualifié a remporté le titre WBC junior des poids mouches un combat plus tard, chaque combat ultérieur étant accompagné d’une forme de ceinture en jeu – 14-0 (12 KO) dans les combats pour le titre majeur avec une paire de KO au premier tour avec une version secondaire du titre WBA des poids coq en jeu.

L’émission comprendra également le combat pour le titre WBO des poids paille récemment trié entre le champion en titre Wilfredo Mendez (16-1, 6KO) et le challenger obligatoire basé à Tokyo Masataka Taniguchi (14-3, 9KO). Mendez fera la troisième défense de son titre et la deuxième de suite en dehors de son Porto Rico natal.

Jake Donovan est un écrivain senior pour BoxingScene.com. Twitter : @JakeNDaBox

[ad_2]

Laisser un commentaire