Marc Soler offre à l’Espagne la 1ère victoire d’étape du Grand Tour en 2 ans


BILBAO, Espagne – Avec la ligne d’arrivée en vue, Marc Soler a regardé par-dessus son épaule et s’est rendu compte que ses adversaires ne le rattraperaient pas.

Il a jeté sa main sur son casque avec une incrédulité apparente, puis a commencé à célébrer une grande victoire pour lui et son pays.

Soler s’est libéré lors de la dernière ascension pour remporter la cinquième étape de la Vuelta espagnole mercredi et donner à l’Espagne sa première victoire d’étape lors d’une course du Grand Tour en deux ans. Aucun coureur espagnol n’avait gagné depuis qu’Ion Izagirre a remporté la sixième étape de la Vuelta 2020.

« En fin de compte, j’ai pu y arriver et je suis très heureux », a déclaré Soler, de UAE Team Emirates. « Ce n’est pas facile. Il y a beaucoup de coureurs espagnols dans de nombreuses équipes mais nous devons souvent travailler. Ce n’est pas facile, mais nous pouvons aussi gagner.

L’autre victoire de Soler à la Vuelta est survenue lors de la deuxième étape en 2020.

Le Français Rudy Molard faisait partie du groupe de coureurs qui a franchi la ligne à quatre secondes de Soler et a pris le maillot rouge de leader du classement général au triple champion en titre Primoz Roglic, qui avait remporté l’étape de mardi.

« J’ai été stressé jusqu’au bout », a déclaré Molard, un Français de l’équipe Groupama-FDJ. « Cela signifie beaucoup pour moi. L’an dernier, j’ai quitté la course avec un grave accident. Je ne savais pas si je serais capable de revenir à mon meilleur niveau. Et un an plus tard, je dirige un Grand Tour. J’ai vraiment galéré cet hiver, je n’ai pas pu faire de sport pendant plusieurs semaines. Il faut toujours croire. »

Molard mène le classement général avec deux secondes d’avance sur Fred Wright, le coureur britannique de l’équipe Bahrain Victorious. L’Allemand Nikias Arndt, de l’équipe DSM, était à plus d’une minute de la troisième place.

Roglic, essayant de devenir le premier coureur à remporter quatre titres consécutifs de la Vuelta, est tombé à la cinquième place, à plus de quatre minutes de la tête. Sa Jumbo-Visma avait ses coureurs portant le maillot rouge dans chacune des quatre premières étapes.

La course de trois semaines, qui a commencé par trois étapes aux Pays-Bas, se terminera à Madrid.

Laisser un commentaire