L’Ukraine introduira des visas pour les Russes à partir du 1er juillet


Par AFP

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé vendredi que Kyiv avait l’intention d’introduire des visas pour les Russes à partir du 1er juillet, quatre mois après l’invasion de son pays par Moscou.

« L’Ukraine met en place un régime de visas pour les citoyens de la Fédération de Russie », a déclaré Zelensky sur son compte Telegram. Il a déclaré que l’exigence entrerait en vigueur le « 1er juillet 2022 », selon une décision gouvernementale qu’il attendait « aujourd’hui ».

Cette décision mettra fin aux voyages sans visa pour les Russes qui ont commencé lorsque l’Ukraine est devenue indépendante de l’Union soviétique en 1991.

Le chef d’état-major de Zelensky, Andriy Yermak, a déclaré que cette décision était prise en raison de l’invasion russe qui a commencé le 24 février et pour renforcer les efforts défensifs de son pays.

« En raison de la guerre à grande échelle lancée par la Fédération de Russie, nous devons renforcer le contrôle de l’entrée des ressortissants russes sur notre territoire. La sécurité est une priorité. »

Les deux voisins partagent une frontière qui s’étend sur près de 2 300 kilomètres (1 400 miles) et partagent des liens familiaux étendus.

Publicité

Mais le nombre de Russes se rendant en Ukraine a fortement chuté après l’annexion de la péninsule de Crimée par Moscou en 2014, qui a déclenché une guerre avec des séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine, soutenue par le Kremlin.

En 2013, 10,8 millions de Russes ont visité l’Ukraine, mais un an plus tard, ce chiffre a chuté à 2,5 millions. Et entre 2015 et 2019, il a encore chuté à quelque 1,5 million par an, a déclaré à l’AFP Andrey Demchenko, porte-parole des gardes-frontières ukrainiens.

En 2020 et 2021, alors que la pandémie de Covid s’installait, le nombre de voyageurs russes ne dépassait pas 500 000 par an, a-t-il déclaré.

L’Ukraine, où le russe est largement parlé et qui a connu deux révolutions pro-démocratie depuis 2004, est également devenue une destination prisée ces dernières années pour les Russes libéraux fuyant le régime autoritaire du président Vladimir Poutine.

Fin janvier, près de 175 000 Russes avaient un permis de séjour en Ukraine, ont indiqué à l’AFP des responsables de l’immigration.

Mais ce nombre est probablement beaucoup plus élevé car, jusqu’à présent, l’Ukraine n’a jamais eu de régime de visa avec la Russie.

Laisser un commentaire