L’UE recommandera une limite de 9 mois pour le vaccin Covid-19 pour les voyages: rapport


L’Union européenne (UE) proposera un délai de neuf mois pour les vaccins COVID-19 pour les voyages dans le bloc et donnera également la priorité aux voyageurs vaccinés, a rapporté Bloomberg.

La nouvelle survient juste après que le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a recommandé des doses de rappel pour les adultes.

En demandant à tous les pays de rouvrir à partir du 10 janvier, la Commission européenne recommandera aux États membres d’accueillir ceux qui ont été vaccinés avec les médicaments approuvés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), selon un document vu par Bloomberg.

L’UE annoncera les propositions, qui couvrent les voyages en provenance de l’extérieur du bloc, le 25 novembre. Elles seront ensuite examinées par les pays membres.

Au milieu de la dualité des règles, plusieurs gouvernements du bloc ont demandé à l’UE d’aplanir les différences liées aux règles de vaccination pour aider les voyageurs. Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a suggéré que l’UE fasse des doses de rappel une condition pour voyager à travers les pays membres.

À l’heure actuelle, les pays ont divers degrés de restrictions de voyage. Alors que l’Allemagne prévoit d’administrer des injections obligatoires aux groupes vulnérables, le Danemark ne s’attend à ce que les voyageurs portent des masques faciaux dans les transports publics. Pendant ce temps, l’Autriche a imposé un verrouillage de trois semaines et des voyages restreints. L’Italie a des réserves pour les non vaccinés.

Avec l’augmentation des infections au COVID-19, l’UE prévoit d’interrompre les voyages en provenance des pays de la liste blanche, en vertu de laquelle tous les voyageurs étaient autorisés à se rendre dans le bloc quel que soit leur statut vaccinal.

À partir du 1er mars 2022, seuls les voyageurs entièrement vaccinés ou ceux qui se sont rétablis et qui ont le certificat numérique COVID-19 de l’UE, ou un laissez-passer équivalent, seront autorisés à entrer dans le bloc.

Les enfants âgés de 6 à 17 ans seront autorisés à voyager dans l’UE en vertu des règles révisées, même s’ils ne sont pas vaccinés. Cependant, ils devront porter les résultats négatifs d’un test PCR effectué avant le départ, a rapporté Bloomberg.

Malgré cela, les voyageurs devront se soumettre à des tests supplémentaires à l’arrivée, à la quarantaine ou à l’auto-isolement, conformément aux règles du pays.

Les voyageurs vaccinés avec un médicament approuvé par l’OMS, mais pas par le régulateur européen des médicaments, et ceux qui se sont remis du COVID-19, devront porter une preuve d’un test PCR négatif comme garantie supplémentaire, selon la proposition.

(Édité par : Shoma Bhattacharjee)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *