L’UA invite les dirigeants du Tigré et de l’Éthiopie à des pourparlers de paix en Afrique du Sud


6 octobre 2022 (NAIROBI) – Le gouvernement éthiopien a déclaré mercredi qu’il avait accepté une invitation de l’Union africaine à participer à des pourparlers de paix visant à mettre fin à une guerre civile qui dure depuis près de deux ans dans la région du nord du Tigré.

« L’Union africaine a envoyé une invitation pour des pourparlers de paix. Le gouvernement éthiopien a accepté cette invitation », a déclaré Redwan Hussein, conseiller à la sécurité nationale du Premier ministre Abiy Ahmed, dans un tweet mercredi matin.

L’invitation est « conforme à notre position de principe concernant la résolution pacifique du conflit et la nécessité de pourparlers sans conditions préalables », a-t-il ajouté.

Le chef de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a lancé l’invitation aux pourparlers de paix dans une lettre envoyée aux dirigeants de la région du Tigré et au gouvernement fédéral éthiopien.

Selon une copie de la lettre d’invitation obtenue par Sudan Tribune, les pourparlers de paix dirigés par l’UA devraient avoir lieu en Afrique du Sud à partir du dimanche 8 octobre 2022.

La lettre indique que les pourparlers devraient délibérer sur les principes directeurs, les questions à l’ordre du jour, les modalités, le format et les délais du règlement négocié visant à jeter les bases d’une médiation structurée et soutenue entre les deux parties belligérantes.

Les dirigeants du Tigré qui ont récemment accepté un processus de paix dirigé par l’UA n’ont cependant pas encore confirmé s’ils accepteront l’invitation de l’UA.

Les responsables du bureau des affaires extérieures du Tigré n’ont pas immédiatement répondu à Tribune du Soudan Demande de confirmation.

L’invitation intervient plus d’un mois après la reprise d’intenses combats dans le nord de l’Éthiopie, mettant fin à une trêve fragile en vigueur depuis mars.

De nouveaux combats entre le Tigré et l’armée fédérale éthiopienne, soutenues par les forces érythréennes, ont repris le 24 août, anéantissant l’espoir de mettre fin à la guerre sanglante par le dialogue.

Sudan Tribune a appris que les pourparlers de paix prévus en Afrique du Sud seront facilités et dirigés par Olusegun Obasanjo, envoyé spécial de l’UA pour la Corne de l’Afrique, avec le soutien de l’ancien président kenyan Uhuru Kenyatta et de l’ancien vice-président sud-africain, Phumzile Mlambo- Ngcuka.

Cette semaine, Washington a annoncé que son envoyé spécial dans la région de la Corne de l’Afrique, Mike Hammer, effectuerait sa deuxième visite en Éthiopie après une précédente visite en septembre.

« L’envoyé spécial pour la Corne de l’Afrique (SEHOA) Mike Hammer se rendra au Kenya, en Afrique du Sud et en Éthiopie du 3 au 18 octobre 2022 », a déclaré lundi le département d’État américain dans un communiqué.

« L’envoyé spécial Hammer revient dans la région dans le cadre des efforts diplomatiques américains en cours pour obtenir une cessation immédiate des hostilités dans le nord de l’Éthiopie et soutenir le lancement de pourparlers de paix dirigés par l’Union africaine »

À Nairobi, l’envoyé spécial Hammer rencontrera des représentants du gouvernement kenyan, des partenaires internationaux, des ONG et d’autres personnes impliquées dans les efforts régionaux pour instaurer la paix et faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire à ceux qui en ont besoin.

Suite aux discussions sur la situation dans le nord de l’Éthiopie et la Corne de l’Afrique qui se sont tenues à Washington le 27 septembre lors du groupe de travail États-Unis-Afrique du Sud sur les questions africaines et mondiales, l’envoyé spécial Hammer se rendra à Pretoria pour rencontrer des représentants du gouvernement sud-africain afin de faire avancer les efforts à l’appui de l’effort de médiation mené par l’Union africaine.

À Addis-Abeba, l’envoyé spécial Hammer rencontrera le gouvernement éthiopien et des responsables de l’Union africaine.

Il rencontrera également des responsables de l’ONU et d’autres partenaires fournissant une aide humanitaire en réponse au conflit du nord de l’Éthiopie et apportant des secours en cas de sécheresse.

« L’envoyé spécial Hammer soulignera l’importance de la responsabilité sur les questions de droits de l’homme dans la résolution du conflit et la réalisation de la réconciliation nationale »

Hammer devrait également s’engager dans le Grand barrage de la Renaissance éthiopienne (GERD) à l’appui des efforts déployés sous les auspices de l’UA pour parvenir à un accord qui réponde aux intérêts de toutes les parties et contribue à une région plus pacifique et prospère.

Laisser un commentaire