L’OMI aide le Belize à mieux gérer les émissions


L’équipe IMO-Norway GreenVoyage2050 aide le gouvernement du Belize à mettre en place un plan d’action national (NAP) pour lutter contre les émissions de GES du transport maritime et à rédiger un projet de loi visant à inscrire l’annexe VI de MARPOL dans la réglementation nationale.

UNDans le cadre du soutien au renforcement des capacités, l’équipe de GreenVoyage2050 aidera le pays à identifier et à combler les lacunes en matière de données. Ces informations sous-tendront l’élaboration de stratégies nationales pour lutter contre ces émissions.

Le Belize, qui est un pays partenaire de GreenVoyage2050, a identifié ces lacunes dans les données lors d’une table ronde nationale virtuelle (tenue le 19 juillet, une dans une série) qui a exploré les moteurs et les avantages de la création d’un PAN pour le Belize.

Quinze participants issus d’agences gouvernementales et de ports nationaux ont assisté à la session, qui a confirmé la nécessité d’un PAN dans le cadre de la composante de durabilité de la politique maritime élargie du Belize. Les participants devraient poursuivre la discussion en table ronde dans les mois à venir.

Nous sommes très heureux d’aider le gouvernement du Belize à lutter contre les émissions des navires par des moyens stratégiques, notamment l’élaboration d’un PAN et la mise en œuvre de l’annexe VI de MARPOL.

déclare Astrid Dispert, responsable technique du projet GreenVoyage2050, ajoutant que « Notre expérience a montré qu’une approche stratégique basée sur les données et incluant la contribution des parties prenantes concernées augmente la probabilité de réussir à réduire les émissions de manière durable. »

Laisser un commentaire