L’ingrédient commun qui n’est jamais utilisé dans le cassoulet traditionnel

[ad_1]

À un moment donné de la longue et illustre histoire du cassoulet, les gens ont commencé à le garnir de chapelure, une pratique très contestée et souvent considérée comme un raccourci pour les cuisiniers paresseux (via Le gardien). Certaines recettes, vont jusqu’à suggérer une couche supérieure de Bisquick, qui n’est certainement pas casher de Castelnaudary, par Betty Crocker. Bien qu’un peu de Panko ne nuise pas à votre plat, c’est une solution esthétique, et il n’atteindra pas la même magie croustillante et croquante que ces petites vieilles mamies françaises qui veillent sur la cuisinière.

La vraie croûte du cassoulet est le résultat de graisses naturelles et de jus de canard et de saucisse épaissis avec des amidons de haricots pour former une fine couche, selon Cuisine. Lors de la cuisson dans un four hollandais, cette croûte doit être cassée, immergée dans un liquide et laissée se reformer au moins trois ou quatre fois afin d’obtenir un maximum de saveur et la texture idéale (par Délice). Par Manger sérieuxil n’est pas toujours facile d’obtenir cette couche concentrée de protéines sans la cassole conique originale, donc l’ajout de gélatine achetée en magasin est un autre hack qui n’implique pas l’utilisation de chapelure.

C’est beaucoup de travail, mais selon les portions de votre recette, ce pourrait être le dernier plat que vous aurez à faire de tout l’hiver.

[ad_2]

Laisser un commentaire