L’infirmière de Barrhead n’a pas survécu jusqu’à l’ouverture de sa clinique éponyme au Malawi


La clinique Raine a célébré six mois d’activité au Malawi, en Afrique, mais l’Albertaine qui portait le nom de la clinique est décédée avant son ouverture.

BARRHEAD – En mai, la clinique Raine’s au Malawi, en Afrique, a officiellement ouvert ses portes après trois années de travail acharné de la part de nombreuses personnes.

Malheureusement, Raine Kooger, une infirmière autorisée de Barrhead et la femme qui a donné son nom à la clinique, n’a pas vécu pour voir cela se produire.

Raine est décédée tragiquement le 6 avril 2019. Elle n’avait que 44 ans.

« C’était son rêve », a déclaré Jason Kooger, le mari de Raine..

Lors de son ouverture officielle, le 3 mai, la clinique a accueilli 108 patients. Depuis son lancement, il continue de soigner plus de 100 patients par jour, fournissant des soins médicaux d’urgence autrement inaccessibles à la population de la région de Longwe.

Le Malawi est un pays enclavé du sud-est de l’Afrique, bordé par la Zambie, la Tanzanie et le Mozambique. C’est l’un des pays les moins développés au monde, avec une faible espérance de vie et des taux de mortalité infantile élevés.

« Raine a toujours été intéressé par le travail missionnaire », a déclaré Kooger, ajoutant que le couple s’est rencontré lorsque Raine s’est rendu en Ontario alors qu’il était adolescent dans le cadre d’un échange religieux pour les jeunes. En 1993, Kooger a déménagé à Barrhead et deux ans plus tard, ils se sont mariés.

Il a déclaré que Raine avait commencé sa carrière en travaillant pour la Blue Heron Support Services Association (BHSSA) après le lycée.

En 1998, Raine a effectué son premier voyage missionnaire en Roumanie.

Peu de temps après son retour chez lui, Raine a changé d’emploi et a accepté un poste à la clinique Barrhead.

Lorsqu’elle était à la clinique, Raine a décidé de devenir infirmière après ce que Kooger a décrit comme « quelques douces poussées du Dr Marvin Wray », ancien directeur médical de Barrhead.

« C’était un long chemin, travailler, avoir une jeune famille et suivre des cours du soir principalement au Northern Lakes College, mais elle y est parvenue », a-t-il déclaré, soulignant que le processus avait duré environ sept ans.

Après avoir obtenu son diplôme d’infirmière, Raine a accepté un poste au Barrhead Healthcare Centre.

C’est à peu près à cette époque que le grand tremblement de terre de 2011 a frappé Haïti, et Raine a effectué le premier de ce qui a fini par être plusieurs voyages missionnaires dans le pays.

« Tous nos enfants partaient en mission, généralement un à la fois », a déclaré Kooger, ajoutant que Raine voulait enseigner à ses enfants l’importance de servir et les besoins du monde.

Il a ajouté que Raine travaillait délibérément de manière occasionnelle à l’hôpital pour lui permettre de partir en mission.

Avant de partir en voyage, a déclaré Kooger, Raine collectait autant de fournitures médicales qu’elle le pouvait, dont une grande partie était des médicaments périmés qu’elle avait récupérés dans son ancienne clinique de Barrhead, ainsi que dans une à Spruce Grove, pour les utiliser. dans les cliniques d’Haïti.

Mais en 2017, lorsque Raine s’est impliquée dans Blazing Faith Ministries à Edmonton, elle a commencé son histoire d’amour avec l’Afrique et le peuple du Malawi.

Blazing Faith Ministries est un ministère missionnaire chrétien dirigé par Darcy et Brenda Cummer, qui gère un programme d’alimentation et est maintenant Raine’s Clinic.

Raine a de nouveau rencontré le couple à travers l’église, a déclaré Kooger, soulignant que Darcy est originaire de Barrhead et qu’elle a accompagné le couple lors de plusieurs missions dans le pays où elle travaillait dans une clinique d’un camp de réfugiés géré par les Nations Unies.

Environ trois semaines avant son troisième voyage au Malawi, Raine est décédée.

« Elle disait toujours que si jamais nous recevions beaucoup d’argent, nous devrions ouvrir une clinique au Malawi, et c’est ce que [with the help of the Cummers and Blazing Faith Ministries] nous l’avons fait », a déclaré Kooger, ajoutant que les travaux sur la clinique avaient commencé cet automne, en commençant par la collecte de fonds. « Cela a pris trois ans parce que rien ne bouge très vite en Afrique. »

L’un des plus grands obstacles à surmonter était l’approvisionnement en électricité de la clinique.

« Cela a été un combat et cela continuera à l’être, mais nous espérons que cela le rendra durable sur le long terme », a-t-il déclaré, ajoutant que la clinique compte 16 employés et coûte environ 9 785 dollars pour fonctionner. « Cela fluctue un peu car la clinique doit tout payer en dollars américains. »

Quant à la façon dont les gens peuvent aider, Kooger a déclaré que le meilleur moyen est de faire un don via Blazing Faith Ministries (blazingfaithministries.org) et de l’affecter à la clinique Raine.

Ils ont également organisé deux événements locaux de collecte de fonds à l’église de Kooger, Barrhead Bethel Pentecostal, le dernier en date fin octobre, au cours desquels ils ont collecté 42 000 $.

La clinique ouvrira ses portes au printemps prochain et Kooger et ses trois enfants espèrent y être présents.

« Ce sera génial, et je suis sûr que c’est très émouvant de voir ce que la vision de Raine a engendré », a-t-il déclaré.

Barry Kerton, TownandCountryToday.com



Laisser un commentaire