L’Indonésie et la Thaïlande se préparent au retour des touristes chinois


Avec la fin dimanche de l’absence de touristes chinois de la majeure partie du monde induite par le COVID, les entreprises en Indonésie et en Thaïlande sont plus que impatientes d’accueillir leur retour ainsi que l’injection d’argent qui accompagne naturellement leur arrivée.

L’île de villégiature paradisiaque de Bali en Indonésie et ses entreprises s’enlisent dans le travail de préparation du retour d’un contingent touristique autrefois massif de Chine – l’une des plus grandes sources de touristes en Indonésie.

Ils sont « préoccupés » car c’est depuis la Chine que le virus mortel COVID-19 s’est propagé dans le monde entier et continue de poser un grand défi à Pékin. « C’est un virus assez dangereux », a déclaré mercredi à Reuters I Komang Gelgel, gérant d’un restaurant de 41 ans.

« Mais quant à moi et à la direction, nous pensons que le gouvernement fera de son mieux, comme des dépistages, etc., pour protéger le peuple indonésien du virus », a-t-il rectifié.

Et les pays d’Asie du Sud-Est tels que l’Indonésie, la Thaïlande, le Cambodge et Singapour ont fait un effort supplémentaire pour faciliter le retour des touristes chinois, ne pas les obliger à fournir un test COVID-19 négatif. Pendant ce temps, en Australie, en Grande-Bretagne, en Inde, au Japon et aux États-Unis, c’est une exigence indispensable pour les arrivées chinoises.

Ida Bagus Agung Parta, présidente de l’office du tourisme de Bali, a déclaré que l’île « renforcerait » sa défense, alors que les travailleurs prennent une deuxième dose de rappel de vaccin ce mois-ci.

Quelque 2 millions de touristes chinois ont visité l’Indonésie entre janvier et novembre 2019, les données de l’agence de statistiques ont montré. Ce nombre se traduit par environ 13 % du total des arrivées de touristes pour cette période.

Aucun test COVID-19 négatif requis

Si vous êtes un ressortissant chinois qui attend avec impatience vos vacances de rêve en Thaïlande, vous n’avez pas besoin, selon les autorités thaïlandaises, de fournir un test COVID-19 négatif pour entrer dans le pays.

Il s’agit d’aider l’économie touristique thaïlandaise à obtenir un coup de pouce financier indispensable grâce au retour des touristes chinois. Au moins cinq millions d’arrivées de touristes chinois sont attendues cette année, soit environ la moitié du nombre enregistré avant la pandémie de coronavirus, a annoncé mardi l’organisme gouvernemental du tourisme.

Ici aussi, comme en Indonésie, les craintes de coronavirus récurrents ont fait surface. Mais ceux-ci, en fin de compte, sont réduits au silence par les impératifs économiques.

« J’ai aussi peur du COVID-19, mais je veux toujours travailler », a déclaré à Reuters Dokchan Gobhuea, 55 ans, tout en essayant d’attirer des clients dans son salon de massage. « J’ai peur à la fois du COVID-19 et de la faim. Mais je les veux toujours [Chinese travellers] venir. Je veux avoir des clients.

Plus de 11 millions de touristes chinois ont visité la Thaïlande en 2019, soit près d’un tiers du total.

la source:



Laisser un commentaire