L’IATF adopte un programme en 10 points pour la reprise économique


(Photo d’archive)

MANILLE – Le groupe de travail inter-agences pour la gestion des maladies infectieuses émergentes (IATF-EID) a adopté le programme politique en 10 points pour la reprise économique du pays après l’impact de la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (Covid-19), a déclaré Malacañang mercredi .

Le programme politique en 10 points, qui a été adopté par l’IATF-EID mardi, doit être suivi par tous les départements et bureaux gouvernementaux, a déclaré le porte-parole présidentiel par intérim, le secrétaire à la Communication Martin Andanar, dans un communiqué de presse.

« Le groupe de travail inter-agences, le mardi 12 avril 2022, a adopté le programme politique en 10 points pour la reprise économique et a demandé à toutes les agences gouvernementales de s’assurer que toutes les politiques, mesures et programmes connexes sont alignés sur le programme politique en 10 points, », a déclaré Andanar.

Le programme politique a été adopté en vertu du décret exécutif (EO) 166 du président Rodrigo Duterte signé le 21 mars de cette année.

Dans le cadre de l’EO 166, l’adoption du programme politique en 10 points contribuera à accélérer la reprise économique et à stimuler des expansions à grande échelle dans divers secteurs productifs, au milieu de la pandémie.

Andanar a déclaré que les unités gouvernementales locales sont invitées à adopter les mêmes politiques, mesures et programmes pour accélérer la reprise de l’économie philippine.

L’Autorité nationale pour l’économie et le développement (NEDA), a-t-il dit, doit assurer la mise en œuvre par les agences gouvernementales du programme politique en 10 points sur la reprise économique.

Andanar a déclaré que la NEDA est également mandatée pour rendre compte périodiquement de la conformité des départements et bureaux de l’État au président, par l’intermédiaire du bureau du secrétaire exécutif.

L’EO 166 vise à maintenir les gains économiques actuels, à minimiser les effets néfastes à long terme de la pandémie et à rétablir la trajectoire de développement du pays.

L’EO adopté par l’IATF-EID demande aux bureaux du gouvernement de renforcer la capacité des soins de santé ; accélérer et étendre le programme de vaccination ; poursuivre la réouverture de l’économie et accroître la capacité des transports publics ; reprendre l’apprentissage en face à face ; réduire les restrictions sur les voyages intérieurs et normaliser les exigences des unités gouvernementales locales ; et assouplir les exigences relatives aux voyages internationaux.

Il charge également le gouvernement national d’accélérer la transformation numérique par des mesures législatives ; prévoir des mesures d’urgence renforcées et flexibles par le biais de la législation ; réorienter la prise de décision et les rapports gouvernementaux vers des mesures plus utiles et plus responsabilisantes ; et entreprendre une préparation à moyen terme pour la résilience à la pandémie.

Malacañang avait précédemment exprimé son optimisme quant au fait que l’EO 166 serait également mis en œuvre par les administrations suivantes.

Signalement continu des cas de Covid-19

Andanar a déclaré que les lieux de travail devraient continuer à signaler les cas de Covid-19 à leurs unités locales d’épidémiologie et de surveillance respectives, en attendant l’achèvement de la mise en œuvre pilote des systèmes de surveillance sentinelle.

L’IATF-EID a publié la dernière directive sur les recommandations du sous-groupe de travail technique sur l’analyse des données.

En vertu de la résolution 166 de l’IATF-EID publiée mardi, des directives pour le système seront fournies, une fois que la surveillance du Covid-19 sera entièrement passée à la surveillance sentinelle. (PNA)



Laisser un commentaire