Les restrictions aux frontières prendront fin alors que les politiciens frontaliers demandent au gouvernement de mettre fin aux restrictions liées au COVID-19


Fin septembre, le gouvernement fédéral envisage de supprimer ses exigences à la frontière du vaccin COVID-19, et l’application ArriveCan deviendra facultative, ont confirmé des sources à CTV News mardi en fin d’après-midi.

Le gouvernement devrait apporter ce changement de politique d’ici la fin du mois, et les sources ont indiqué que les libéraux mettront également fin aux tests COVID-19 aléatoires en cours pour les voyageurs.

Plus tôt dans la journée, un groupe de politiciens des villes frontalières a appelé les gouvernements canadien et américain à mettre fin aux restrictions pandémiques à la frontière canado-américaine, en envoyant une lettre au premier ministre Trudeau et au président Biden mardi.

Il a été signé par 22 maires frontaliers canado-américains et 16 membres du Parlement et du Congrès des États-Unis.

Ils ont dit qu’il était temps pour les deux gouvernements de mettre fin aux conditions « inutiles » à la frontière et de la ramener à un état pré-pandémique normal. Il a poursuivi en disant que les maires frontaliers ont engagé des professionnels de la santé et reçu des conseils sur les meilleures pratiques, notant que les mesures de l’ère de la pandémie ne sont plus significatives ou utiles.

« Il est temps de passer à autre chose », déclare le maire de Windsor, Drew Dilkens. «Nous savons que dans des communautés comme la nôtre, avoir l’application en place, même si cela peut sembler simple pour beaucoup d’entre nous, nous savons que c’est un obstacle pour les gens à venir au Canada.»

La lettre souligne que les voyages aériens ont été autorisés à reprendre dans un volume si élevé que l’infrastructure aérienne a du mal à traiter le nombre de voyageurs et note que les voyageurs non vaccinés peuvent parcourir des milliers de kilomètres à travers le Canada et les États-Unis alors que les frontières terrestres sont réglementées au détriment de communautés dont les moyens de subsistance dépendent du franchissement aller-retour de la frontière.

« C’est un obstacle pour les gens qui traversent la frontière », poursuit Dilkens. « Et dans une ville frontalière où nous comptons sur des passages frontaliers fluides et efficaces, toute friction est mauvaise pour les affaires. »

Le groupe de politiciens a déclaré que la lettre indiquait clairement qu ‘«il s’agit d’une question non partisane» et implore les deux gouvernements fédéraux d’agir d’urgence pour aider les communautés frontalières à se rétablir et à revenir à la normale.

Le député libéral de Windsor-Tecumseh, Irek Kusmierczyk, a déclaré à CTV News Windsor qu’il était optimiste quant aux nouvelles à venir concernant les mesures frontalières comme l’application obligatoire ArriveCAN.

« Je suis convaincu que le gouvernement comprend parfaitement les défis auxquels sont confrontées les communautés frontalières comme la nôtre en ce qui concerne des choses comme ArriveCan et d’autres mesures frontalières », a déclaré Kusmierczyk. « Et donc nous nous sommes définitivement assurés que nos voix soient entendues à Ottawa et je suis très optimiste.

Il explique: «Nous avons certainement entendu des résidents, des électeurs, nous avons entendu des entreprises, nous avons entendu des personnes âgées, nous avons également entendu des personnes de la communauté des personnes handicapées nous parler vraiment des défis qui ArriveCAN leur présente.

Kusmierczyk dit que les gens sont habitués à avoir une frontière transparente qui permet le trafic croisé d’avant en arrière, en disant: «C’est comme ça que ça a toujours été et quand vous conduisez, vous savez que la ou les deux questions qu’on pourrait vous poser à la frontière sont où sont vous allez et qu’est-ce que vous apportez et c’est à peu près tout. Et donc nous voulons revenir à cette époque comme avant la pandémie où nous avions une frontière transparente et nous voulons nous en rapprocher le plus possible. »

Kusmierczyk ajoute: « Nous allons avoir de bonnes nouvelles sur la question d’ArriveCAN, sur les mesures aux frontières le 30 septembre. »

– Avec des fichiers de Rachel Aiello de CTVNews.ca

jQuery(document).ready( function(){ window.fbAsyncInit = function() { FB.init({ appId : '310608875716787', // App ID channelUrl : 'https://static.ctvnews.ca/bellmedia/common/channel.html', // Channel File status : true, // check login status cookie : true, // enable cookies to allow the server to access the session xfbml : true // parse XFBML }); FB.Event.subscribe("edge.create", function (response) { Tracking.trackSocial('facebook_like_btn_click'); });

// BEGIN: Facebook clicks on unlike button FB.Event.subscribe("edge.remove", function (response) { Tracking.trackSocial('facebook_unlike_btn_click'); }); };

var plusoneOmnitureTrack = function () { $(function () { Tracking.trackSocial('google_plus_one_btn'); }) } var facebookCallback = null; requiresDependency('https://connect.facebook.net/en_US/all.js#xfbml=1&appId=310608875716787', facebookCallback, 'facebook-jssdk'); });

jQuery(document).ready( function(){ window.fbAsyncInit = function() { FB.init({ appId : '310608875716787', // App ID channelUrl : 'https://static.ctvnews.ca/bellmedia/common/channel.html', // Channel File status : true, // check login status cookie : true, // enable cookies to allow the server to access the session xfbml : true // parse XFBML }); FB.Event.subscribe("edge.create", function (response) { Tracking.trackSocial('facebook_like_btn_click'); });

// BEGIN: Facebook clicks on unlike button FB.Event.subscribe("edge.remove", function (response) { Tracking.trackSocial('facebook_unlike_btn_click'); }); };

var plusoneOmnitureTrack = function () { $(function () { Tracking.trackSocial('google_plus_one_btn'); }) } var facebookCallback = null; requiresDependency('https://connect.facebook.net/en_US/all.js#xfbml=1&appId=310608875716787', facebookCallback, 'facebook-jssdk'); });

Laisser un commentaire