Les pistes de ski italiennes rouvrent enfin après la fermeture de 2020, la France et l’Autriche emboîtant le pas


Les skieurs italiens sont finalement revenus sur les pistes après près de deux ans samedi depuis le premier confinement pandémique en mars 2020.

Mais tout comme l’industrie est sur le point de se remettre d’une saison 2020-2021 perdue après une fermeture brutale l’année précédente, un pic de cas dans la province alpine bordant l’Autriche souligne à quel point la situation reste précaire.

Comme au bon moment, la neige est tombée pendant la nuit, recouvrant les pentes du Plan de Corones dans la ville du Tyrol du Sud de San Vigilio di Marebbe, donnant une nouvelle couverture à la base artificielle juste à temps pour le jour de l’ouverture.

Les skieurs sont venus d’aussi loin que la Croatie et la capitale italienne Rome, ainsi que des vallées voisines où les pistes n’ont pas encore ouvert.

« J’ai des frissons le long de la colonne vertébrale, car nous avons quitté les pistes le célèbre 8 mars 2020, nous précipitant vers Rome parce que tout allait se bloquer », a déclaré Monica Meloni, 53 ans, de Rome, alors que la neige continuait de tomber.

Les réglementations gouvernementales exigent un laissez-passer sanitaire pour accéder aux zones avec ascenseurs fermés, qui peut être obtenu avec une preuve de vaccination, une guérison du virus ou un test négatif au cours des dernières 24 heures. Le nouveau système sera lancé samedi dans les deux premiers domaines skiables à ouvrir.

Le ski sur glacier a déjà ouvert plus tôt dans le mois, tandis que la saison de ski en Italie s’ouvre officiellement le 4 décembre.

Voici la situation pour le reste de l’Europe.

la Suisse

La Suisse, qui a maintenu ses pistes de ski ouvertes l’année dernière, s’en tient à nouveau à ses plans cette année. La saison a commencé dans des poches qui ont reçu des chutes de neige précoces, bien qu’il ne soit pas prévu de passer à la vitesse supérieure avant la mi-décembre.

L’année dernière, les restaurants ont été fermés à cause de la pandémie. Ils ont depuis rouvert, mais les clients doivent montrer leurs laissez-passer COVID. Les skieurs n’auront pas à montrer les forfaits pour accéder aux remontées mécaniques mais devront porter des masques dessus.

Les Suisses attendent plus de visiteurs étrangers. Il y a un an, les chiffres ont été réduits par des tests et des exigences de quarantaine pour les personnes retournant dans d’autres pays. Le point d’interrogation : les cas de coronavirus ont fortement augmenté ces dernières semaines dans le pays, et les responsables suisses du tourisme admettent que les choses pourraient changer d’un jour à l’autre en fonction de la réponse du gouvernement.

La France

Les 250 domaines skiables français ont désormais un plan de réouverture après l’amortissement de la saison dernière, les stations françaises prévoyant déjà de fonctionner à nouveau dans les semaines à venir. Val Thorens, la plus haute station de sports d’hiver d’Europe, est devenue le 20 novembre le premier domaine alpin de France à autoriser les skieurs à revenir.

En stations, le port du masque sera obligatoire pour les 11 ans et plus dans toutes les remontées mécaniques et lignes. Seuls les téléskis et les tapis roulants sont exemptés des règles de port du masque, à condition qu’ils soient utilisés par une seule personne. Les mesures de distanciation sociale doivent également être respectées dans les files ou parmi les personnes voyageant en groupe.

L’Association française des domaines skiables a indiqué que si le taux d’incidence national du COVID dépassait les 200 cas pour 100 000 habitants – comme cela est prévu très prochainement – le Pass Santé sera obligatoire pour les skieurs à partir de 12 ans pour accéder aux domaines, et éventuellement aux remontées mécaniques.

Les contrôles seront effectués dans les points de vente des remontées mécaniques, les cours de ski et au départ des remontées mécaniques.

L’Autriche

L’Autriche, qui est en confinement, autorisera néanmoins le ski aux personnes vaccinées ou récemment remises du COVID-19, le ski étant classé comme exercice physique en plein air et donc exonéré.

Il n’y aura pas d’après-ski habituel, cependant, et les touristes en dehors de la région n’auront pas de facilité à profiter des pistes : les restaurants et les hôtels sont fermés, en raison du confinement.

Ischgl, la station autrichienne au centre d’une épidémie majeure au cours de la première phase de la pandémie en février et mars 2020, prévoit de lancer sa saison de ski le 3 décembre. Mais de nombreuses autres stations se demandent si cela vaut la peine d’ouvrir pendant le verrouillage , qui devrait durer jusqu’au 13 décembre, car la fermeture des hôtels empêche les touristes de venir.

Allemagne

Selon l’automobile club allemand ADAC, qui fournit régulièrement des informations d’intérêt aux voyageurs allemands, les stations de ski du pays prévoient d’ouvrir comme prévu, mais avec des précautions : les skieurs devront présenter un vaccin ou un certificat de récupération, ou un test négatif, et porter des masques. sur les remontées mécaniques.

La Bavière, où se trouvent la plupart des stations de ski, a des règles plus strictes : seules les personnes vaccinées ou rétablies seront autorisées à entrer, et elles devront en outre présenter un test négatif. Cette décision a été critiquée par l’association allemande des exploitants de remontées mécaniques VDS, qui affirme que la plupart des exploitants de remontées mécaniques n’ont pas le personnel pour faire face au défi logistique de vérifier tous les tests.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.