Les Pinoys de retour qui se remettent de Covid-19 sont autorisés à entrer au PH


(Photo d’archive)

MANILLE – Malacañang a déclaré vendredi que les Philippins de retour qui se sont remis de la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19) mais qui sont toujours testés positifs aux tests requis de réaction en chaîne par transcription inverse-polymérase (RT-PCR) avant le départ seraient autorisés à entrer dans le pays sous réserve de certaines conditions.

Lors d’un point de presse, le secrétaire du Cabinet et porte-parole présidentiel par intérim, Karlo Nograles, a cité la résolution 158 de l’Inter-Agency Task Force (IATF), qui autorise l’entrée des Philippins arrivant de l’étranger s’ils présentent les conditions suivantes :

-Un test RT-PCR positif effectué dans les 48 heures précédant la date ou l’heure de départ du pays ou du port d’origine

-Certificat médical délivré par un médecin agréé attestant que le voyageur a terminé la période d’isolement obligatoire, qu’il n’est plus contagieux et qu’il a été autorisé à se déplacer ou à voyager librement ;

-Un test RT-PCR positif effectué au plus tôt 10 jours mais au plus tard 30 jours avant la date ou l’heure de départ du pays ou du port d’origine.

Nograles, cependant, a souligné qu’à leur arrivée, ces voyageurs philippins seront tenus d’observer la quarantaine basée sur les installations qui leur est applicable en fonction de la classification du pays/territoire/juridiction d’origine et du statut vaccinal du passager.

« Cependant, s’ils sont entièrement vaccinés et proviennent de pays/territoires/juridictions de la liste verte, ils seront tenus de subir des périodes de quarantaine dans les installations prescrites pour les pays/territoires/juridictions de la liste jaune pour les passagers arrivant entièrement vaccinés », a-t-il déclaré.

Placés sur la liste verte du 16 au 31 janvier sont le Bangladesh, le Bénin, le Bhoutan, les îles Vierges britanniques, la Chine, la Côte d’Ivoire, Djibouti, la Guinée équatoriale, les îles Falkland, la Gambie, le Ghana, la Guinée, Hong Kong, l’Inde, l’Indonésie, Japon, Kosovo, Kirghizistan, Montserrat, Maroc, Niger, Oman, Pakistan, Paraguay, Saba (municipalité spéciale du Royaume des Pays-Bas), Saint-Barthélemy, Sénégal, Sierra Leone, Saint-Eustache, Taïwan, Timor-Leste et Ouganda.

Les pays placés sur la liste rouge sont Antigua-et-Barbuda, Aruba, le Canada, Curaçao, la Guyane française, l’Islande, Malte, Mayotte, le Mozambique, Porto Rico, l’Arabie saoudite, la Somalie, l’Espagne et les îles Vierges américaines.

Tous les pays et territoires non inclus dans la liste verte ou rouge sont placés sur la liste jaune.

Selon la classification établie par l’IATF, les pays de la liste verte sont ceux considérés comme « à faible risque » pour le Covid-19, les pays de la liste jaune sont ceux à « risque modéré », tandis que les pays de la liste rouge sont considérés comme « à haut risque ». (PNA)



Laisser un commentaire